Génésie

Un article de WikiSimland 3.0.
Aller à : navigation, rechercher

          Homonomie.jpg Pour les articles homonymes, voir Génésie (Historique)

RÉPUBLIQUE DE GÉNÉSIE
Sceaugénésie.png
Drapeau Génésie.png
Pays Simland Drapeausimland ico.jpg
Code Région GE | 07
Régime République Parlementaire
Langues Officielles Anglais, Espagnol, Français
Langues Secondaires Allemand, Yatupek, Simlandais
Administration
Président Kentleprix (PTG)
Premier Ministre Steven Harper (MLD)
Capitale Oakdale
Données statistiques et géographiques
Gentilé Génésien,
Génésienne
Population 41 873 051 hab.
Superficie 424 423 km²
Densité Moyenne 98.66 hab./km²
Grandes Agglomérations Oakdale, Malde, Sirap
Situation géographique
CartelocalisationGE.png
Parlement

Infographie10eLegislature.png
Page du Parlement
      MAJORITÉ- 101 sièges - 50,5%

      Socialiste et Travailliste - 49 sièges - 24,5%
      Mouvement Libéral-Démocrate - 32 sièges - 16%
      Sevaha Yatupek - 17 sièges - 8,5%
      Mouvement Écologiste - 3 sièges - 1,5%

      OPPOSITION- 99 sièges - 49,9%
      Union de la Droite - 39 sièges - 24,5%
      Monarchistes Unis - 31 sièges - 15,5%
      Communiste - 17 sièges - 8,5%
      Union Démocrate - 12 sièges - 6%

Forum de la Génésie Portail de la Génésie

          Etoileargent.png Vous lisez un article de bonne qualité ayant été classé argent par les Wiki-administrateurs

LogoGeacuteneacutesie.png

La Génésie est un état de Simland formé en 2011 suite à la régionalisation, à la fusion des États de Columbia et du Bassin de Simland, et dont le Président est Maitre Volteir. La capitale de la Génésie est Oakdale.

Les États de Columbia et du Bassin de Simland sont dorénavant dénommées "Régions historiques". Ces régions n'ont aucune incidence politique, même sur le découpage des districts : elles seront juste indicatives, afin de s'y retrouver, et de se sentir Bassien et Columbien, de savoir d'où l'on vient, de garder des traces du passé, à la manière des évêchés en France.


Sommaire

Histoire

Les premières nations génésiennes

Carte des premières nations vers 1500
Artdetail.gif Article détaillé : Yatupek

Sur le territoire qui est devenu la Génésie, il y avait auparavant des nations indigènes. La grande majorité de ce territoire était occupé par les tribus Yatupek. Ces six tribus étaient organisées dans une sorte de confédération, autour de leur capitale, Huansalk. Chaque tribu avait son village phare et quelques villages secondaires, et avait ses propres spécificités. Par exemple, les Junyahek (prononcez jouneïaHhek) avaient une culture en lien avec le Grand Lac Salé, même si les Yatupek redoutaient ces "grandes eaux infinies". Les Yatupek ressentaient néanmoins une appartenance au peuple Yatupek dans sa globalité, grâce à une langue et un alphabet qui leur étaient propres mais communs. Les tribus Yatupek n'en restaient pas moins des siméridiens, et, à ce titre, avaient des chamans, des chefs, et étaient animistes.

Autre tribu notable : les Cayucos. Ils occupaient un territoire situé autour du Bayou daléen. On les compare souvent aux Séminoles d'Amérique du nord.

Les Thorglings étaient installés dans les environs du fleuve Salzer, dans les rocheuses. On pouvait trouver les Onégas, les Tabeunecks et les Simtèques dans les parties méridionales de la Génésie.

Premières explorations et colonies européennes

En rouge, la province française au moment de l'indépendance en 1809. En noir, l'extension territoriale maximale en 1834.

Vers 1620, les colons et explorateurs néerlandais sont les premiers européens à fouler le sol de la Génésie actuelle. Venus du Queens, ils essaient d'abord d'y fonder une colonie, Berlinhalt (Berlinages, Génésie Supérieure), mais ne parviendront jamais à anéantir leurs ennemis Yatupek. Berlinhalt était constamment pillée, alors que Huansalk restait inconnue pour les colons. En 1641, le Gouverneur de Berlinhalt décide que la ville ne sera plus qu'un village étape vers leurs futures colonies du Maxisland et du Continental State, et s'exile avec la majeure partie de la population néerlandaise vers les Grandes Plaines. En 1647 les néerlandais venus d'Ostende Flor (Lostande Flor, MD) remontent le fleuve Oméga et découvrent quelques uns des grands lacs de Méridionie et de Carolie. Ils fondent Genemuiden et Delemeer(Montgomery et Dilimore, Carolie) en 1648.

Les espagnols, réfugiés venus du Grand Sud suite à leur expulsion par les britanniques, découvrent le Grand Lac Salé en 1674, et en font le tour. Après avoir gagné la confiance des Cayucos, ils fondent Dalea (Oakdale) la même année, ainsi que Fijevas en janvier 1675. La colonie des Grands Lacs espagnols est officiellement créée le 18 juillet 1687, cette colonie recoupant approximativement la portion occidentale de la Hanovrie, le district de Salendrie et de Carolie, mais aussi une importante part occidentale du Grand Sud actuel. La colonie garde des liens avec la métropole grâce à la colonie espagnole de Lostande Flor.

En 1688, Jacques Huillens est mandaté par le Roi de France afin d'obtenir une part des terres riches du nouveau continent simlandais. Il arrive dans l'actuel Bassin de Simland en 1688 et prend possession des terres sous le nom de Nouvel Hainaut. Il y fonde plusieurs villes : Georgeville dans l'actuelle Génésie Supérieure, Fort Coridon (Avalo, Génésie Centrale), et Fort Cholon (Hustines, Génésie Centrale). La colonie est alors uniquement pénitenciaire, et seuls les anciens prisonniers restent sur place après leur peine. Puis se sont les militaires qui s'y installent, accompagnés de leurs familles. Cette population attirera ensuite les artisans et les marchands qui commerceront avec les tribus locales loyales envers eux. Peu à peu, la colonie se peuple.

Après le Traité d'Utrecht (1713), dans lequel la France perd peu à peu ses colonies américaines, l'intérêt pour le continent simlandais s'accentue dans la métropole française. Gilles Lamenon de Saurennes est mandaté en 1714 pour fonder une colonie de peuplement et administrer le territoire, dont il deviendra le premier Gouverneur. La colonie est alors renommée Génésie. Il fonde dans le début des années 1720 Saurennes (Genesis, Génésie Centrale) et Villejuin (Malde).

Les nations Yatupek se réorganisent à cette période, et l'Empire Yatupek est créé dans les années 1730 autour d'un rassemblement des tribus yatupeks dans les Spiritains, autour d'Huansalk.

Les français et les espagnols tiendront leurs colonies respectives une centaine d'années, au fil des guerres qui les déchireront, face aux assauts britanniques et yatupeks qui se feront de plus en plus durs au début du XIXème siècle. En 1809, Napoléon Ier envoie une de ses armées, dirigée par le Général Philippe Grisot, 22 ans, pour défendre la colonie française de Génésie. Mais ce dernier organise en fait un putsch, et prend le pouvoir en Génésie. Le Général Grisot est victorieux du régiment envoyé par l'Empereur, et proclame l'indépendance de le Génésie le 8 octobre 1809.

De la période Gristotiste à la conquête britannique

Philippe Grisot prend alors les rênes du nouvel état souverain qu'est la Génésie et met en place un régime très autoritaire s'appuyant sur l'armée. On comparera souvent Grisot à Napoléon Bonaparte lui-même, car ses pratiques et stratégies étaient semblables. Il se proclame "Généralissime de Génésie". Dès son arrivée au pouvoir, il affirme sa volonté de renforcer l'armée génésienne. Cela inquiète bien évidemment les voisins immédiats de la Génésie, qui vont alors adopter des stratégies différentes. Le Duc de Nevis choisit de s'allier avec lui dès 1812, alors que le gouverneur de Ramur Town lui cède une partie de son territoire (dans l'actuelle Basse Génésie) en 1814 et que le gouverneur français du Maxisland (comprenant la partie occidentale des Grandes Plaines) déclare purement et simplement la guerre à la Génésie en 1826. En 4 mois à peine, le Maxisland français est totalement annexé à la Génésie. Pendant ce temps là, la Génésie participe à la Guerre de Nevis. Les conquêtes génésiennes aux dépends de ses voisins (Grands Lacs espagnols, Empire Yatupek...) vont continuer encore pendant des années. On désigne ces nombreuses guerres aujourd'hui comme un ensemble nommé "les guerres de Génésie".

En 1818, les Yatupek se soulèvent contre la déforestation, les raids et la marginalisation dont ils sont les victimes depuis l'arrivée de Grisot au pouvoir. Grâce à un agent infiltré, les génésiens découvrent Huansalk. A peine un mois après le début de la guerre, cette ville est prise et les Yatupek sont définitivement écrasés. Huansalk est rasée, et une bourgade chrétienne est fondée à la place : Saint Julien. Le dernier territoire simérindien de la Génésie actuelle n'est plus.

Artdetail.gif Article détaillé : La guerre stato-génésienne

Le 13 juillet 1835, la Génésie déclare la guerre à la Hollande, et en particulier au Continental State de l'époque. Elle durera jusqu'au 22 mai 1838. Après avoir pris une grande partie du Continental State, la Génésie perd finalement la guerre et doit battre en retraite. C'est la fin de l'expansion fulgurante de la Génésie grisotiste. Dans le même laps de temps, la Génésie perd la Guerre de Nevis.

La Génésie perd la province du Maxisland le 12 mai 1842 à l'issue d'une guerre contre l'Empire Russe. Peu à peu, tous le sous-continent se retourne contre la Génésie.

Philippe Grisot meurt le 9 novembre 1851. Dès lors, une coalition se forme contre la Génésie : l'Espagne, le Royaume-Uni et l'Empire Russe déclarent la guerre à la Génésie un mois plus tard jour pour jour. Cette guerre, concordant avec une guerre de succession, sera très brève. Dès le 4 janvier 1851, la Génésie est écrasée. La coalition met en place un régime monarchique, mais non moins indépendant, même si le nouveau roi, Arthur Ier de Génésie, est le cousin de la reine d'Espagne Isabelle II de Bourbon.

Le 6 janvier 1868, les grands lacs espagnols passent sous domination britannique. Dès 1870, les britanniques commencent à faire des escarmouches dans l'est de la Génésie. Le 14 mars 1874, l'empire britannique déclare la guerre à la Génésie. Celle-ci capitule officiellement le 16 mars 1876 avec la chute de Saurennes. Les anglais mettent en place le Protectorat de Midland. Cependant, une ville résistera à l'envahisseur jusqu'en 1888 : Villejuin (Malde).

Le Protectorat de Midland et la seconde guerre mondiale

Artdetail.gif Article détaillé : Protectorat de Midland
Carte du Protectorat de Midland

Le Protectorat britannique de Midland était soumis à un régime autoritaire, dépendant directement du Roi ou de la Reine de Grande Bretagne. A l'issue d'une rebellion en 1904, le régime change, mais seulement en facade. Son autonomie augmente, et les communautés francophones et hispaniques sont légèrement impliquées. Durant la période lusieurs territoires sont alors arrachés au Protectorat : le Haut-Avalon (aujourd'hui Haute-Génésie) est rattaché au gouvernorat de Layton (qui deviendra plus tard les Grandes Plaines) en 1888, et les provinces de Kingsland et de Safranie, alors sous l'égide de Midland, est rattaché à la colonie de Ramur Town, qui formera plus tard le Grand Sud, en 1904. La gestion britannique du Protectorat s'avèrera catastrophique, et les famines dans les communautés francophones et hispanophones, défavorisées par le régime, pousseront ces communautés à émigrer ves les colonies voisines de Layton, et du Grand Sud, mais également vers le Maxisland.

En 1914, de nombreux soldats sont envoyés au front en Europe pour participer à ce qu'on appellera plus tard La 1ère Guerre Mondiale. Peu nombreux sont ceux qui reviendront. En 1917, comme partout dans le monde, un climat de contestation apparaît. Le peuple désire se détacher de la couronne britannique et mettre fin à la toute puissance de la minorité bourgeoise anglophone. De plus, le Queens devient indépendant en juin 1917 à l'issue d'une courte mais sanglante guerre civile. Le peuple du Protectorat espère devenir indépendant dans la foulée et se soulève. Les émeutes seront moins puissantes qu'en 1904 et seront réprimées dans le sang. A l'issue de la seconde guerre mondiale, les minorités hispanophones et francophones commencent à émigrer, respectivement vers Papaya et le Maxisland, tandis qu'une nouvelle vague d'arrivants britanniques commence à s'installer dans le Protectorat, qui a alors, paradoxalement, une bonne réputation dans les îles britanniques. A la fin des années 1920, les anglophones commencent à devenir majoritaires dans certains comtés.

Le Protectorat de Midland souffre relativement peu de la crise de 1929. Les comtés majoritairement hispanophones sont alors les plus touchés. Cependant, alors que le fascisme commence à monter dans la jeune Méridionie, l'armée midlandienne est équipée de façon archaïque. De plus, les britanniques diminuant les aides financières au protectorat, celui-ci est contraint de réduire les effectifs de son armée et de stopper ses recherches militaires. Dès le milieu de l'année 1937, le Protectorat de Midland commence à se préparer tant bien que mal à une invasion méridionale potentielle. Le 28 Novembre 1937, le Gouverneur Maximilian Greghan décide de fermer les frontières du Protectorat et déclare l'état d'urgence. Le 27 octobre 1938, les armées méridionales s'abattent sur le Protectorat de Midland, sans même la formalité d'une déclaration de guerre.

Le Protectorat est, sans surprise, écrasé en moins d'un mois. L'occupation méridioniale durera jusqu'en 1946, même si les japonais obtiennent l'occupation de certaines provinces en 1942. La Génésie sera lentement libérée, dans une période s'étalant du 10 novembre 1944, date à laquelle les soldats alliés arrivent par le nord dans la vallée de l'Avalon, au 23 septembre 1945, jour de la libération de la dernière bourgade occupée, Le Troncal, dans le District de Méridionie.

De l'indépendance à la scission

Fijevas, le 1er juin 1956

La sortie de guerre est difficile au Protectorat de Midland, dont la population souhaite, plus que jamais, l'indépendance. Le retour au régime autoritaire, après l'espoir de la libération, mènera le protectorat à sa perte. En mai 1955, alors que la situation semble gérée par les autorités au pouvoir, des heurts éclatent dans toutes les grandes agglomérations du protectorat. Ces manifestations, qui vont devenir peu à peu des émeutes, se multiplient dans le courant de l'année 1955.

Le 30 janvier 1956, un groupe de 230 d'intellectuels venus de tout le protectorat et issus de toutes les communautés linguistiques (Yatupek et germanophones inclus) se regroupent à Genesis (Génésie Centrale), la capitale du protectorat, et se déclarent "Assemblée Parlementaire de la République Indépendante et Souveraine de Génésie". Parmis eux, un tiers des membres des assemblées du Protectorat. C'est le fameux "premier parlement". Très vite, des menaces d'arrestation et de peine capitale sont proférées par l'éxécutif du protectorat lui-même sur l'intégralité des membres de ce premier parlement, qui s'exile le 13 février à Fijevas, en Hanovrie, à une centaine de kilomètres à l'est.

Artdetail.gif Article détaillé : Évènements de Fijevas

Alors que l’armée Britannique vient pour réprimer cette initiative et prévoit de marcher sur Fijevas. La population, dans un formidable élan de solidarité, décide de fortifier la ville comme elle le peut, et installe des barricades dans les rues. L’armée britannique assiège la ville du 17 février au 1er juin, date à laquelle Fijevas, entièrement détruite, tombe. Les députés ayant survécu, au nombre de 53, sont alors arrêtés et fusillés.

Dès le 4 juin, malgré la censure, la rumeur du "coup de Fijevas" arrive dans la plupart des grandes villes de Génésie, où la grève générale commence. Les émeutes se généraliseront alors, jusqu'aux plus petits villages. Le 28 septembre 1956, la dernière commune administrée par les britanniques tombe. Le 8 Octobre, la déclaration d'indépendance est signée par les représentants de la révolte, mais également le président américain Dwight Einsenhower, le président soviétique Nikita Khrouchtchev, et, sous la pression internationale, Anthony Eden, le premier ministre de Grande-Bretagne.

La République de Génésie développe alors une démocratie, avec un régime présidentiel fédéral. Certaines provinces sont renommées, le pays est reconstruit. Le mandat des présidents dure alors 4 ans et est limité à deux. En 1991, le pays entre dans l'union des nations simlandaises, et adhère à la République Fédérale le 26 décembre 2003.

Des tensions apparaissent alors entre est et ouest sur la nouvelle constitution de l'état. Tensions qui aboutiront le 15 août 2004 à la scission de la Génésie en deux, formant ainsi à l'ouest la Columbia et le Bassin de Simland à l'est. Les tensions s'apaiseront progressivement, et la Génésie est réunifiée en novembre 2011 à l'issue de la Régionalisation, qui voit le nombre d'états passer de 16 à 9.

La Génésie après la réunification

Bien cette réunification de la Génésie soit récente, il y a tout de même des événements notables arrivés ces dernières années.

La Guerre de Génésie est le premier de ces événements. Aussi connue sous le nom de "Guerre Civile Simlandaise", il s'agit en fait d'une intervention avec pour but l'invasion de la Génésie par les troupes Papaïottes, Hudsoniennes, Méridionales, Queensiennes et Grand-Plainiennes, qui a duré 4 jours et s'est achevée par une paix blanche.

Artdetail.gif Article détaillé : Guerre de Génésie

Lorsque le Pacte des Régions Simlandaises remplace la 3ème constitution de Simland et que Simland devient la Confédération Simlandaise, Kentleprix, alors Gouverneur de la Région, assure la transition en Génésie, qui devient une République, avec un Président et un Premier Ministre (l'équivalent de l'ancien poste de Vice-Gouverneur), et devient donc le premier Président de Génésie.

Le lendemain des Elections Génésiennes d'Octobre 2012 ont lieu les Attentats de Saint-Laurent. Une organisation terroriste prend possession des rue de la ville, et une bombe très puissante explose, détruisant toute la banlieue ouest de Saint-Laurent. La ville, désertée par ses habitants, est supprimée de la carte en Février 2013.

Le 31 janvier 2013, est instaurée une réforme du système parlementaire Génésien. Le nombre de députés passe de 32 à 172, et le mode d'élection des députés est totalement réinventé. Les circonscriptions législatives héritées du système politique de la Columbia sont abandonnées, les comtés les "remplacent". En novembre 2013, le système de vote à la proportionnelle par comté est abandonné et quatre circonscriptions législatives sont découpées par comté. Le 16 février 2014, une réforme modifie le nombre de comtés, qui passe à 50. Le nombre de députés change à nouveau, et atteint les 200.

La Génésie traverse une crise politique au début de l'année 2016, le Président de Génésie Maître Voltaire étant très critiqué mais imposant ses décisions, de l'acceptation sans conditions d'un réseau ferroviaire parallèle à l'existant, traversant des parcs naturels régionaux, à une réforme des districts, en passant par une revendication hostile sur le district grand-plainien de Haute-Génésie. Les manières controversées d'agir de Maître Voltaire changent lorsqu'il décide de ne plus rien faire en tant que Président de Génésie, déclarant "Cela nous fait bien rire, mes conseillers municipaux et moi", mais de s'accrocher à son poste. Les citoyens génésiens finissent par déposer un recours auprès de la justice fédérale, qui destitue le Président de Génésie le 17 février 2016. Des élections partielles ont alors lieu, et Kentleprix est élu Président de Génésie pour la troisième fois.

Géographie

La Génésie possède une géographie physique complexe et très variée, allant des hautes montagnes des Spiritains et des Montagnes Rocheuses aux profondes forêts, des nombreux lacs aux volcans et des vastes plaines aux collines et plateaux verdoyants.


Artdetail.gif Article détaillé : Service Carthographique de la Génésie


Vue Satellite de la Génésie
Carte dessinée de Génésie par Raphaël Proust
Carte Générale de la Génésie

Localisation

La Génésie est située au centre-sud de Simland. Les régions adjacentes à la région sont la Papaya au sud, la Méridionie au sud-ouest, la Whamphalie à l'ouest, les Grandes Plaines au nord et le Queens à l'est. La région est située entre le sud-est des Montagnes Rocheuses et la Chaîne des Spiritains, et recouvre la partie sud du bassin du fleuve Avalon. Le Grand Lac Salé, plus grand lac de Simland, se trouve au nord-ouest de la région.

Population

Artdetail.gif Article détaillé : Service Recensement des Populations de la Génésie

Il y a environ 34 millions d'Habitants en Génésie (recensement d'état de septembre 2013). La plupart des grandes villes sont situées au bord du Grand Lac Salé (Oakdale, Sonoma, Armor, Bay City...) mais certaines agglomérations isolées ont réussies à se développer partout ailleurs, souvent le long des fleuves et cours d'eau (Naules-sur-le-Saint-Georges, Paname...)

Drapeau Nom District Villes (Réel et Rp) Population
Drapeau GC.png 1 Génésie Centrale Hustines (2650800) ,Nouvelles-Saurennes (8900) , Cascades-en-Bree (9699) , Genesis (2 548 890) , Jules (2 000 000) , Avalo (10 568) , Saint Martin (11 690) , La Chaine (2300) Aldoria (500 000),Malde(62000) 5 092 047
Hanovrie drapeau petit.jpg 2 Hanovrie Torroela (8769) , Fijevas (39 526) , Lorandia (11 578) , Bay City (2362) 62 235
Drapeauméridionie.jpg 3 Méridionie Chapelles-la-vieille (14 441) , Quatre-Vingts (3 016 547) , Le Troncal (4567) 3 035 555
Drapeausl.png 4 Salendrie Columbia 3000 (3000) , Armor ( 1 000 000) , Lilakühe (3450) , Ruscino (557 000) , Los Epinas (1 150 000) , Los Antares (376 987) , Salamandra (197 000) , Pakita (17 000) 3 304 437
Drapeau haute génésie.jpg 5 Génésie Supérieure Collines (97 000) , Junetown (2 214 712) , Berlinages (233 000) , Montecito (550 000) , Georgeville (2790) , St Julien-Huansalk (6890) 3 108 892
Drapeau Carolie.jpg 6 Carolie Saint Ignace (2000) , Patalia (70 000) , Minéapolis+Shadows (4 510) , Giant Bay (880 000) , Monterrey (201 000) , Carlita (36 000) , Dilimore 227 000 , Montgomery (307 000) , St Denis de Columbia (5322) 1 732 832
Drapeaubassegénésie.png 7 Basse Génésie Carillon-sur-Avalon (7544) , Darkhills (3600) , St Georges (10 057) , Sirap (5.000.000 ) 5.012.201.
Logo od.png 8 Oakland District Oakdale (incluant Mancoba, Keyfalls et Nauville) (4 936 541) 4 936 541

Population Totale : 33 844 446

Carte de la Langue Maternelle des Génésiens
Proportions des langues maternelles en Génésie
Ascendance des Génésiens

Langues et Culture

Langues

La Population Génésienne est d'origines assez variées, on parle parfois du "Melting pot génésien".La langue majoritaire à l'est est le Français, et à l'ouest l'Anglais. Cette diversité et ce chevauchement des dialectes en Génésie sont explicables par son histoire : en 2 siècles, certaines zones ont été contrôlées par l'Espagne, d'autres par la France (puis un pouvoir centralisé francophone), et l'intégralité du territoire a été contrôlée par les britanniques (voir : Protectorat de Midland).

Ces dialectes ne sont pas réellement les mêmes que ceux que l'on trouve dans les "métropoles".

  • Le Français que l'on parle en Génésie, appelé français méso-simlandais, est souvent comparé au français canadien. L'accent et les expressions sont en effet très semblables. Ce français est parlé en Génésie, mais également en Whamphalie, en Nouvelle Charente (Queens) et en Haute-Génésie (Grandes Plaines). Il est cependant légèrement différent du français que l'on parle en Papaya et en Méridionie (français sud-simlandais) et de celui que l'on parle dans les Plaines de l'Avalon, dans le reste des Grandes Plaines et en Hudson (français nord-simlandais), bien que ces dialectes restent relativement semblables. Un hudsonois pourra relativement aisément se faire comprendre par un méridionien ou par un génésien.
  • L'Anglais parlé en Génésie, ou Simlish-English, est parlé dans tout le sous-continent simlandais. Il ressemble beaucoup à l'anglais canadien.
  • L'Allemand que l'on parle en Génésie est sans doute le dialecte le plus différent de sa zone d'origine. En effet, il sera très difficile à un allemand de comprendre un germanophone génésien. C'est le fameux Symlandertüütsch.
  • L'Espagnol parlé en Génésie, ou Simespañol est très proche de sa langue d'origine. Il est légèrement différent, cette différence tenant en un point unique : certains mots et expressions sont issus du catalan, du basque, ou même du galicien.

Culture

Dans l'ensemble, la culture Génésienne est américanisée. Les banlieues pavillonnaires des villes Génésiennes s'étendent sur des kilomètres. On ne trouve que peu de ghettos, la Génésie ayant des habitants dans l'ensemble assez riches. Les fast-food comme les célèbres Soupe aux Champignons ou La Chaussette trouée sont d'origine génésienne, et sont trouvables très aisément.

Il y a beaucoup de jours fériés en Génésie, ce qui porte souvent à controverse. Cependant, le seul Président ayant tenté d'en réduire le nombre, Martin Boissières, en 1985, a créé un tollé. Depuis personne n'ose agir pour en supprimer.

Date Nom Correspondance Notes
1er janvier Nouvel an/Jour de l'an Début de l'année
30 janvier Fête du premier parlement Fondation du premier parlement Génésien indépendant à Saurennes le 30 janvier 1956 Journée du patrimoine, tous les monuments historiques sont visitables pour tous.
8 février Libération Départ des dernières troupes méridionales du territoire génésien le 8 Février 1945 Célébration de la paix. Drapeaux Génésiens en berne partout dans l'État, commémoration de toute la deuxième guerre mondiale.
15 avril Fête des Yatupek Prise d'Huansalk, capitale des simérindiens Yatupek par les génésiens, le 15 avril 1818. Massacres et chute de l'Empire Yatupek Tradition : les enfants se déguisent en indiens, et défilent dans les rues.
47 jours avant Pâques Mardi Gras Fin de la « semaine des sept jours gras », début du Carême Jour férié, de Carnaval. Cette fête, anciennement religieuse, est aujourd'hui laïque.
1er juin Fête des Martyrs Prise de Fijevas le 1er juin 1956 par les britanniques, apogée de la guerre d'indépendance Commémoration de tous les morts pour l'indépendance de la Génésie
21 juin Solstice d'été Solstice d'été Ancienne fête païenne, fériée en Génésie par tradition depuis toujours.
8 Octobre Fête Nationale Génésienne Indépendance de la Génésie envers les britanniques Ancienne fête nationale, maintenue malgré l'adhésion à la République Fédérale de Simland.
31 Octobre Halloween Ancienne fête irlandaise, maintenue en Génésie par tradition Fête d'une grande ampleur, entachée souvent par le fait qu'il s'agit également de la fête du Ku Klux Klan génésien, et donc par des assassinats de personnes de couleur.
4e jeudi de novembre Thanksgiving Jour de fête chrétienne durant lequel on remerciait Dieu par des prières et des réjouissances pour les bonheurs que l’on avait pu recevoir pendant l’année, cette célébration est désormais laïque.
6 Décembre Fête de la Saint-Nicolas Ancienne fête religieuse de tradition germanique. Fériée en Génésie dans un but d'intégration des minorités germanophones de Salendrie, mais célébrée partout dans l'État depuis les années 1970.
25 Décembre Noël Fête de la naissance du Christ Fête désormais laïque, elle est très importante dans la culture Génésienne.
26 décembre Fête nationale Fondation de Simland Férié dans toute la Nation de Simland.

Les jours fériés sont des marqueurs intéressants d'une culture, particulièrement pour la Génésie. Ils montrent la diversité dans l'union du peuple de la Génésie.

Densité de population

Carte de la Densité de population en Génésie

La Densité de population en Génésie est très inégale. Alors que l'ouest est très densément peuplé, proche des foyers de population tel que l'Oakland District, où la densité atteint par endroits les 6000 hab/km2, à l'est les habitants sont beaucoup plus éparpillés et peu nombreux. Le comté le plus dense est le Nanville County, dans l'Oakland District, avec ses 1172 habitants au kilomètre carré. Le comté le moins densément peuplé est le St Georges County, en Basse-Génésie, avec une densité moyenne de 0,09 habitant au kilomètre carré. Le district le plus densément peuplé est l'Oakland District, le moins densément peuplé est la Basse-Génésie.

La densité moyenne de population de la Génésie est de 29.7 habitants par km², ce qui est relativement faible si on la compare aux États voisins.

Climat

Bassin de Simland (Est de l'Etat)

Mois Jan. Fév. Mar. Avr. Mai. Jui. Jui. Aoû. Sep. Oct. Nov. Déc.
Températures (en °C) -8,0 -5,4 7,7 13,2 28,3 24,9 31,1 30,6 24,3 17,9 6,4 2,9
Précipitations (en mm) 15 17 30 25 15 6 4 12 21 30 22 13

Columbia (Ouest de l'Etat)

Carte des Climats Génésiens
Climatologie de l'Ouest de la Génésie
Mois Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures minimales moyennes (°C) 1,8 2,5 3,9 5,9 7,3 9,7 11,0 12,1 9,7 7,6 4,3 1,8 6,5
Températures moyennes (°C) 4,0 6,2 8,4 10,8 12,3 15,1 17,0 16,9 11,7 11,6 7,8 4,8 10,8
Températures maximales moyennes (°C) 6,1 9,8 12,9 15,6 17,3 20,5 22,9 21,7 19,4 15,5 11,3 7,7 15,1
Précipitations mensuelles moyennes (mm) 115 100 95 75 60 55 60 65 75 85 90 125 1000

Parcs Naturels

Il y a un Parc National en Génésie : le Parc National des Spiritains. Recouvrant le sud des Spiritains, c'est l'un des plus étendus des parcs nationaux de Simland.

Il y a 4 Parcs Naturels Régionaux en Génésie : Le Parc Naturel Régional de Hanovrie (Sujet détaillé ici) en Hanovrie, le parc de la Chaîne des Volcans de Génésie en Salendrie, le Parc Naturel Régional des Lacs Oméga en Méridionie (Génésie), et le Parc National des plateaux et canyons de Simland en Basse Génésie.

A ces parcs nationaux s'ajoute la Réserve naturelle du Bayou daléen, peu étendue, mais recouvrant néanmoins la quasi-totalité de l'Oakland District.

Carte des Parcs Naturels, des forêts, des lacs, et des rivières de Génésie

Les Fleuves et les lacs

La Génésie comprend le Grand Lac Salé, le plus grand lac de Simland, au bord duquel se trouve les villes d'Oakdale, de Jules, de Giant Bay, de Markane, et de Bay City. C'est l'un des plus grands lacs au monde, et les habitants de la Génésie le considèrent comme une mer intérieure. Mais il y a beaucoup de lacs dans l'ouest de la Région, comme le Lac du Croissant en Hanovrie, ou le Lac Midson en Méridionie.

La Génésie est également sur le chemin de plusieurs grands fleuves, comme le Fleuve Hanovria ou le Fleuve Avalon.

Le Relief

Carte du Relief en Génésie

La Génésie est à la fois montagneuse (Montagnes Rocheuses, Chaîne des Spiritains), volcanique (Chaîne des Volcans de Génésie), maritime (Grand Lac Salé), et faite de plaines (bassin de l'Avalon) et de plateaux. Cette diversité est un véritable gage de diversité de la Région de Génésie. Les principaux sommets de Génésie (dans l'ordre décroissant) sont :

Faune et flore

Les Forêts

(carte : voir section "Parcs Naturels")

La Génésie est l'une des régions les plus riches en forêts. Les principales sont la Forêt de Midson au sud, la Forêt des Spiritains au nord-est, la Forêt de Hanovrie au nord-ouest, et la Forêt de Génésie qui couvre presque toute la Basse Génésie. Si la plupart sont des forêts de conifères dans les collines ou les montagnes de la région, certaines sont des forêts de chêne, comme la forêt de Hanovrie. Elles sont l'une des ressources économiques les plus importantes de la Génésie, notamment grâce au tourisme écolo ou à l'exploitation forestière.

La Faune en Génésie

La Génésie abrite une faune très variée, allant des bisons des grandes plaines dans le bassin de l'Avalon aux grizzlis des Montagnes Rocheuses, sans oublier les loups.

Risques naturels

Risque sismique

La Génésie est l'une des régions de Simland où le risque sismique est le plus présent, notamment au sud et à l'est placés au niveau "risque fort" par le Bureau Central Sismologique Simlandais. La région a en effet connue de nombreuses secousses, souvent meurtrières au Moyen-Age, qui effrayèrent les habitants de l'époque et dont on a retrouvé des traces (livres, dessins...) Le dernier fort séisme en date est celui du 26 décembre 2009, jour de la Fête nationale, dont l'épicentre se situait aux alentours de Paname et qui atteignit une magnitude de 8,2 sur l'échelle de Richter. Ces séismes sont causés par la Ceinture de Feu, qui traverse le sud de la région d'est en ouest.

Explosion du Mont des Cardes le 10 mars 2014

Risque volcanique

Le sud-ouest de la Génésie est la zone la plus à risque, avec notamment la Chaîne des Volcans de Génésie, encore active. La dernière forte éruption volcanique en date fut celle du Mont des Cardes du 8 au 12 mars 2014, qui provoqua une nuée ardente, la décapitation du volcan ainsi qu'un nuage de centre sur tout l'ouest de la région ainsi que sur la Méridionie.

Risque d'inondations

Chaque printemps, avec la fonte des neiges des Montagnes Rocheuses et les nombreuses précipitations, le niveau du Grand Lac Salé augmente de quelques millimètres à plusieurs centimètres, ce qui suffit à provoquer des inondations dans les zones littorales les plus basses, notamment près du delta de l'Hanovria situé en-dessous du niveau de la mer. Des digues ont été construites pour protéger Oakdale des crues, mais il arrive souvent que le centre-ville se retrouve sous plusieurs centimètres d'eau, et les quartiers périphériques sous plus d'un mètre. Les dernières crues historiques furent celles du 7 au 14 avril 2005, avec un bilan de 102 morts (heureusement limité par les évacuations) et de plusieurs centaines de milliers de simléons de dégâts.

Incendie de juin 2004 dans la forêt de Génésie

Risque tornadique

Le printemps est la saison des tornades au centre de Simland, et en particulier dans le Bassin de Simland où elles sont considérées comme un risque climatique ordinaire. On en compte chaque année plus de 500 entre mai et juillet, dont une quarantaine égales ou au-dessus de la catégorie F4 de l'échelle de Fujita.

Risque d'incendies

Il n'est pas rare que de fréquents incendies se déclenchent en été ou en période de sécheresse, d'autant plus que la Génésie est recouverte à près de 40% de zones forestières. Le dernier grand incendie en date fut celui de juin 2004 où plus de 30 000 hectares de la forêt de Génésie partirent en fumée, provoquant un épais brouillard sur le Queens pendant plus d'une semaine. Les incendies d'une telle ampleur sont heureusement de plus en plus rares, notamment avec l'aménagement des zones forestières et le renforcement de la surveillance (postes de gardes forestiers, aérodromes de pompiers.)

Économie

La Génésie, du fait de son emplacement central à Simland, jouit d'une économie variée et axée vers les autres régions. De nombreuses entreprises ont installées leur siège social dans les grandes villes, notamment près de la Mégalopole Porte des Rocheuses, où plus récemment dans l'agglomération grandissante de Naules-sur-le-Saint-Georges et du technopôle Georges-Spiritains. Les secteurs économiques sont variés; on peut citer le tourisme (39% des emplois de la région) ou encore le domaine scientifique (Simétéo, Bureau Central Sismologique Simlandais).


Château de Châles-sous-Bois, près de Naules

Tourisme

La Génésie est la région de Simland la plus touristique après la Papaya. La région doit ce classement à de nombreux atouts : sa centralisation, ses paysages variés (montagnes, lacs, forêts, plaines...) ainsi que sa culture, sa gastronomie et ses villes possédant chacune un caractère fort et une architecture très hétérogène d'un district à un autre.

Trois types de tourisme dominent en Génésie : le tourisme balnéaire, concentré sur les rives du Grand Lac Salé (Bay City, Patalia...), le tourisme culturel, c'est-à-dire la découverte des nombreux monuments et villes de la région (Armor, Naules-sur-le-Saint-Georges, Paname...) et le tourisme vert, ou la découverte des paysages (Montagnes Rocheuses, Spiritains...)

Les principaux lieux touristiques de Génésie sont :

  • Les rives du Grand Lac Salé, en particulier à l'ouest où la montagne plonge dans le lac, formant de spectaculaires falaises comptant parmi les plus hautes de Simland;

Commerce et affaires

Le commerce est les affaires sont les premiers secteurs économique de Génésie. Pratiquement toutes les grandes villes possèdent aujourd'hui un centre et quartier des affaires. Le plus imposant est celui de Naules-sur-le-Saint-Georges, qui est l'un des plus grands de Simland. On peut aussi citer ceux d'Oakdale et de Sonoma, ou encore de Armor et d'Hustines.

Le commerce est lié à ses quartiers où de nombreuses entreprises ont leur siège social. Le tourisme aussi est responsable de plus de la moitié du fonctionnement des commerces, souvent de petite ou moyenne taille (restaurants, magasins et boutiques, centres commerciaux...)

Industrie

Bien que le secteur industriel soit moins marqué en Génésie que dans la plupart des autres régions (Méridionie, Hudson, Papaya...), il est tout de même présent avec quelques entreprises nationales (Artisim, société de création de feux d'artifice). Ce retard s'explique par le manque de voies de communications hormis les routes et voies ferrées (un grand nombre de fleuves et rivières se jettent dans le Grand Lac Salé, aucune communication avec la mer), mais aussi les obstacles naturels (Montagnes Rocheuses à l'ouest, Spiritains au nord-est).

Le plus grand domaine industriel reste encore aujourd'hui l'exploitation forestière, comme la forêt des Spiritains, la forêt de Génésie ou encore la forêt de Hanovrie.

Agriculture et élevage

Avec 220 000 personnes, l'agriculture représente 8,5 % des emplois régionaux. Il s'agit de la région la plus agricole après les Plaines de l'Avalon. La plupart des zones agricoles se trouvent dans le bassin du fleuve Avalon, plat et propice aux cultures, notamment céréalières (blé, orge, maïs) et oléagineux (colza, tournesol).

Dans sa partie montagneuse, la Génésie est surtout une région d'élevage orientée vers la production de lait et de viande (moutons, vaches de race génésienne), ainsi que de fromages comme le saint-servin, le bayou génésien ou la fourme des Spiritains.

Administration

Constitution de la République de Génésie

Artdetail.gif Article détaillé : Constitution de la République de Génésie

La constitution Génésienne a été rédigée en Novembre 2011 par Kentleprix, et adoptée par le gouverneur de l'époque, The Grasshopper. C'est la plus ancienne constitution étatique à Simland encore en application. Elle comporte un nombre important de sécurités et de garanties démocratiques. Amendée à plusieurs reprises, elle reste mal connue des Génésiens.

Cliquez ici pour lire la constitution Étatique de la Génésie

Répartition des compétences d'État

Les compétences d'État en Génésie sont réparties de la façon suivante :

- Aménagement local du territoire, ordre public, transport local (routes locales, transports en commun d'agglomération), logement, arrêtés municipaux sont des compétences allouées aux conseils municipaux, élus dans les communes.

- police, justice, services hospitaliers, et pompiers sont des domaines de compétences alloués aux comtés. Les dirigeants des deux premiers sont élus au suffrage universel tous les six mois, en même temps que les élections générales (respectivement le shériff et le procureur), alors que les deux suivants sont nommés en interne par les employés des domaines.

- transports en commun à l'échelle du district (lignes de bus, téléphériques, ferries), gestion des écoles primaires et secondaires et tourisme sont du domaine de compétences des districts. Ces compétences sont gérées par le Préfet et ses conseillers, qu'il choisit parmi les élus du district dans l'Assemblée de District.

- justice de grande instance, cassations et appels sont du domaine de la Cour Suprême de Génésie. Ses 9 membres sont nommés à vie par le Président de Génésie. Elle peut déléguer -ce qu'elle fait presque toujours- au tribunal d'État, situé à Oakdale, les appels et les procès de grande instance, mais peut choisir de trancher elle-même.

- tous les autres domaines alloués aux états fédérés de Simland sont entre les mains du collège des secrétaires, du Président et du Premier Ministre. Le Parlement a néanmoins un droit de regard sur les actions de ces représentants.

Les Districts

Les districts forment la plus haute subdivision administrative de la Génésie.

Voici la liste des 8 districts de Génésie :

Carte des Districts Génésiens
Drapeau Nom District Capitale Autres Villes
Drapeau GC.png 1 Génésie Centrale Hustines
Hanovrie drapeau petit.jpg 2 Hanovrie Fijevas (RP) Bay City
Drapeauméridionie.jpg 3 Méridionie Quatre-Vingts (RP)
Drapeausl.png 4 Salendrie Sonoma Armor, Columbia 3000, Saint-Servin
Drapeau haute génésie.jpg 5 Génésie Supérieure Malde Naules-sur-le-Saint-Georges
Drapeau Carolie.jpg 6 Carolie Giant Bay Minéapolis, Patalia, Shadows
Drapeaubassegénésie.png 7 Basse Génésie Sirap
Logo od.png 8 Oakland District Oakdale


Districts de Génésie Drapeau Génésie.png
Génésie Centrale (01) • Hanovrie (02) • Méridionie (03) • Salendrie (04) • Génésie Supérieure (05) • Carolie (06) • Basse Génésie (07) • Oakland District (08)

Les Comtés

Artdetail.gif Article détaillé : Comtés de Génésie
Institutions de la République de Génésie

Drapeau Génésie.png
Cet article fait partie de la série
sur les institutions de la
République de Génésie.

Institutions de Génésie
Portail de la Génésie

Informations Générales

Les comtés sont une division inférieure aux districts : ils servent pour les élections législatives, mais également pour le code postal, les juridictions (donc procureurs et shériffs, qui sont eux aussi élus). Il y a quatre députés au parlement étatique par circonscription, soit 200.

Les Elections Générales

Les comtés sont à la base du système électoral Génésien : tout part de là, de l'élection du parlement à celle du Président et à la nomination du Premier Ministre, en passant par le collège des secrétaires et les Assemblées de Districts.

Le Scrutin

Carte des Comtés de Génésie
Stéphanie O'Connor, porte-parole des députés en Novembre 2013, pendant l'annonce protocolaire des résultats en direct à la télévision

Tous les six mois ont lieu des élections générales, qui consistent à élire les 200 députés du Parlement de Génésie, qui ont eux-mêmes la lourde tâche d'élire un Président pour la Génésie. En Génésie, on vote donc une fois pour élire à la fois le collège des secrétaires, le Parlement, et les dirigeants des districts. La dernière session élective en date est celle d'octobre 2015, la prochaine étant en avril 2016.

Election des députés

La Génésie est divisée en 200 circonscriptions législatives, soit 4 par comté. Chacune élit à la majorité relative à tour unique (first past the post) un député, qui les représentera au Parlement de Génésie. Ce député devra également siéger à l'Assemblée de District. Les bureaux de vote sont ouverts le samedi de 8h à 20h, et le dimanche de 8h à 17h. Le dépouillement a alors lieu, et les résultats transmis au département de l'Intérieur, qui les vérifie puis les envoie aux médias.

Le lendemain et les élections présidentielles

Selon le protocole, l'ensemble des députés se réunit dès le lendemain dans la Chambre du Parlement de Génésie, dont les portes sont scellées et les transmissions brouillées. Les députés se retrouvent alors dans l'hémicycle, où ils débattent et négocient en vue de la formation d'une coalition. Une fois les groupes parlementaires formés, des places définitives sont attribuées aux députés selon leur groupe parlementaire, et la phase présidentielle débute.

Au premier tour, on a généralement une candidature aux présidentielles par groupe parlementaire. Cependant, afin d'assurer une coalition, les élections ne sont remportées qu'à partir du moment où il y a une majorité absolue (soit 101 votes minimum si tous les députés choisissent de s'exprimer). Il y a généralement une demi-douzaine de tours, entre lesquels des phases de négociations s'imposent. Tant qu'un président n'a pas été élu, les portes restent scellées, et les députés ne peuvent communiquer avec l'extérieur, encore moins sortir. Les députés restent en moyenne 4.7 heures enfermés dans l'hémicycle. Le record absolu de durée de ce huis clos protocolaire date d'avril 2014 : les députés sont restés enfermés trois jours et huit heures, suite à leur difficulté de former une coalition.

Une fois un Président élu, les députés nomment un porte-parole, qui va s'adresser à la télévision. On confie traditionnellement le rôle de porte-parole à un député issu des minorités connaissant bien le protocole, indépendamment de son orientation politique. Le huis-clos protocolaire est ensuite levé, et le porte-parole des députés, depuis le parloir de la chambre, fait alors une allocution protocolaire en direct à la télévision génésienne, dans laquelle il annonce tout d'abord la composition des groupes parlementaires, par ordre décroissant de membres (le groupe parlementaire le plus nombreux est abordé en premier, le moins nombreux en dernier). Dans le cas de deux groupes parlementaires de nombre égal, l'ordre alphabétique est alors utilisé. Chaque membre du groupe parlementaire est alors nommé, ainsi que la circonscription qu'il représente. Une fois les 200 députés nommés et leur groupe politique officiellement attribué, le porte-parole annonce l'ordre -de gauche à droite- de positionnement des groupes dans la Chambre.

L'allocution du porte parole dure en moyenne 28 minutes. Après l'annonce des groupes politiques, une courte suspension de séance lui permet de récupérer sa voix, pour l'annonce des résultats des présidentielles. Cela permet aux télévisions de récapituler via un graphique la composition des groupes parlementaires.

La transmission reprend ensuite, et le porte-parole annonce les résultats du dernier tour des présidentielles, et du dernier tour uniquement. Il annonce ainsi le nom du Président élu, et lui laisse la parole. Le Président monte alors au parloir, et annonce le nom du Premier Ministre, puis la composition du collège des secrétaires. L'allocution protocolaire se termine alors.

Le "troisième tour", dans les districts

Les députés sont ensuite tenus d'aller dans la capitale du comté dans lequel ils ont été élus, où ils vont répêter le même protocole, à l'échelle des districts. On forme alors, dans le même esprit et le même huis-clos protocolaire, des groupes parlementaires et des coalitions locales. On élit ensuite un préfet, qui dirigera le district.

Elections de Génésie Drapeau Génésie.png
Octobre 2011Juin 2012Octobre 2012Mars 2013Juin 2013Novembre 2013Avril 2014Octobre 2014Octobre 2015

Les partis de Génésie

Artdetail.gif Article détaillé : Partis politiques en Génésie
Partis Politiques de Génésie Drapeau de Génésie
Parti National| Ligue Républicaine Génésienne | Parti Travailliste Génésien | Parti Social-Démocrate Génésien | Sevaha Yatupek | Mouvement Libéral-démocrate | Mouvement Ecologiste génésien | Union Démocrate Génésienne | Parti Conservateur génésien | Puissance de la Génésie | Monarchistes Génésiens Unis | Parti Grisotiste | Parti Nationaliste Simlandais

Les Gouverneurs et Présidents

Artdetail.gif Article détaillé : Président de Génésie

Liste

Voici la liste complète des Gouverneurs et Présidents de Génésie :

Le palais de la République, à Oakdale, où vivent et siègent le Président de Génésie et son Premier Ministre
_ Portrait Nom Début du Mandat Fin du Mandat Durée du Mandat
Thegrasshopper.jpg The Grasshopper 7/10/2011 1/06/2012 7 mois et 24 jours
Chonde.jpg Chonde 1/06/2012 30/07/2012 2 mois
Portraitkentleprix.png Kentleprix 30/07/2012 17/10/2012 2 mois et 18 jours
SG Sims3.jpg SGJason 17/10/2012 18/03/2013 5 mois et 1 jour
Portraitkentleprix.png Kentleprix 18/03/2013 13/10/2014 1 an, 6 mois et 26 jours.
Thve.jpg TheVenger 13/10/2014 18/03/2015 5 mois et 5 jours
1214220336 Maitre.JPG Maître Voltaire 18/03/2015 17/02/2016 10 mois et 30 jours
Kentaavatar0415.png Kentleprix 29/02/2016 Mandat en cours Mandat en cours
      PVG       PSDG       PTG       UDG       Div. Droite       PRS

The Grasshopper

The Grasshopper a posé les bases de la Région, secondé par Kentleprix. Il a notamment, au vu de l'Echec du Grand Pacifique, décidé de fusionner les deux états de Columbia et du Bassin de Simland pour éviter les clivages est-ouest, et lancé une politique de subvention des maires. Cependant ses trois derniers mois de mandat se termineront par une période de forte inactivité, qui conduira finalement à une destitution et à des élections anticipées, en Juin 2012 (Le mandat du Gouverneur était alors d'un an).

Chonde

Chonde a été élu à la suite des Elections Régionales Génésiennes de Juin 2012, avec 57% des voix. Très axé sur la démocratie, il mettra en place des élections de Vice-Gouverneur. Ces élections n'auront aucun candidat, sauf un de dernière minute : Kentleprix. Ce dernier a alors expliqué que s'il y avait eu un autre candidat (il pensait alors à Leonard (NPV)), le perdant des Elections Régionales Génésiennes de Juin 2012), il n'aurait pas porté sa candidature. Dès le lendemain des résultats, le sous-forum de la Génésie a été réorganisé, et deux projets régionaux lancés (projet de refonte du réseau des transports, et Projet de dynamisation et d’institutionnalisation des villes rp). Le mois qui suivra sera plus ou moins actif, les projets attirant plus ou moins les maires, pour la majorité inactifs. Il gère de façon plus ou moins réussie l'incident qu'est la Guerre de Génésie. Chonde démissionnera le 30 Juillet 2012, "dégouté de la catastrophe internaute qu'est Simland", laissant sa place à son vice-gouverneur, Kentleprix.

Kentleprix (2012)

Kentleprix, Vice-Gouverneur de Chonde, prend sa succession à la tête de la Génésie dès le départ de son ami ancien gouverneur. Sa charge était alors de terminer le programme pour lequel Chonde avait été élu. A la suite des élections de Vice-Gouverneur, c'est Leonard (PCS), député-maire de Sonoma, qui est élu. A l'arrivée de ce dernier est lancé le recensement de Juillet 2012, ainsi que le projet "Les Partis Régionaux Génésiens". Du 17 au 20 août, il organise un référendum sur le premier amendement de la Constitution Régionale Génésienne, qui est accepté de justesse, avec 66,66% des voix (le minimum pour qu'un amendement passe). Lorsque le Pacte des Régions Simlandaises remplace la 3ème constitution de Simland et que Simland devient la Confédération Simlandaise, il assure la transition en Génésie, qui devient une République, avec un Président et un Premier Ministre (ancien Vice-Gouverneur), et devient donc le premier Président de Génésie. Lors du Grand Débat sur l'Identité Génésienne qu'il organise avec l'aide de son Premier Ministre SGJason le 21 Septembre 2012, le litige sur la fusion de la Columbia et du Bassin de Simland ainsi que celui des identités culturelles autour du Grand Lac Salé. Voir le compte-rendu de ce grand débat. En demi-teinte, le mandat est assombri dans ses 4 derniers par le départ très contesté de Sonoma du fait de l'inactivité de son maire Leonard, qui entraînera celui de Génésie de georgeshub et de sa ville Great Lake City. Simultanément, Sonoma étant la capitale, on procéda à un changement de capitale, la nouvelle capitale élue sera finalement Giant Bay. Kentleprix laisse ensuite la place, à la suite des Elections Génésiennes d'Octobre 2012, à son Premier Ministre, SGJason, pour la Présidence, choisissant néanmoins de se présenter aux dernières élections de Premier Ministre de Génésie, qu'il remportera, étant le seul candidat.

SGJason

Le mandat de Président de SGJason est marqué par une cassure très forte avec le niveau fédéral, et ce dès l'arrivée au pouvoir d'Halotime comme Président de la Nation de Simland, en novembre 2012, et par le départ de 4 maires : Leonard, georgeshub, Ric et Romain. Quelques institutions ont été réformées, avec notamment la fin des élections de Premier Ministre de Génésie, qui est depuis lors directement nommé par le Président de Génésie, et la fin du droit de vote aux résidents en Génésie. Quelques projets ont été lancés au cours de ce mandat, mais le manque de participation donnera une activité au ralenti, entachant le mandat de l'ancien gouverneur des Grands Lacs. SGJason démissionne le 18 mars 2013, donnant la raison suivante : "Depuis plusieurs semaines, mon emploi du temps IRL m'oblige à restreindre mes activités à Simland. De plus, j'ai constaté que Simland n'était hélas plus un jeu."

Kentleprix (2013-2014)

À la démission du Président de Génésie SGJason, son Premier Ministre, Kentleprix, arrive à la tête de la Génésie, et assure l'intérim, qui s'achève en juin 2013. Il est réélu en juin 2013. Moins actif que lors de son premier mandat, il met cependant en place plusieurs projets, tels les villes rp, qu'il réactualise, GenesiaTV, le RTG qu'il achève, etc. Il termine son troisième mandat en lançant le projet des premières nations. Il est réélu le 13 avril 2013 avec 75% des voix face à The Venger pour un quatrième et dernier mandat, qui sera inactif, à cause de la participation de Kentleprix au projet "Simland Maps" avec la LCN, en collaboration avec l'Administrateur Djay.

TheVenger

Le 12 octobre 2014, Alexander Louis Davis est élu pour remplacer Kentleprix, à l'issue des Elections Génésiennes d'Octobre 2014. Il met en place un système éducatif standardisé en Génésie, mais tombe ensuite dans l'inactivité.

Maître-Voltaire

Maître Voltaire est élu le 18 mars 2016, à l'issue d'un vote de confiance. Lors de son premier mandat, il se fait remarquer par la revendication agressive qu'il formule sur le territoire des Grandes Plaines, et plus précisément sur le district de Haute-Génésie, dont une grande partie de la population se revendique comme génésien. Cela se poursuivra par un isolement de la Génésie au niveau de la diplomatie interétatique. Réélu en Octobre 2015, il utilise dès lors le fait que la Constitution génésienne est en contradiction avec la Constitution fédérale de Simland, du fait de sa non-adaptation à la fin de la Confédération simlandaise, pour rejeter toute consultation démocratique lors de ses décisions personnelles. Il tente ainsi d'imposer, lors de son deuxième mandat, une réforme des districts et la construction d'un réseau ferroviaire privé parallèle au réseau existant (dont certaines lignes passaient dans des parcs naturels). Les écologistes du MEG quittent alors sa coalition, qui devient minoritaire. Le protocole voudrait alors que de nouvelles élections sont organisées, mais Maître-Voltaire refuse. Il ne peut plus rien mettre en place du fait de sa position minoritaire au Parlement de Génésie, mais s'accroche à son poste. Les dirigeants des principaux partis déposent alors un recours en justice fédérale, qui aboutit à la destitution de Maître Voltaire le 17 février 2016.

Kentleprix (2016)

Kentleprix sort gagnant des Elections Génésiennes de Février 2016 qui s'ensuivent. Il met alors en place une politique de concertation et de consensus avec l'intégralité de la classe politique génésienne, soumet un référendum constitutionnel pour éviter les débordements comme lors du mandat précédent, et pose les bases d'une réouverture diplomatique avec les états voisins.

Gouvernances et Présidences de la Génésie Drapeau Génésie.png
Gouverneurs (Octobre 2011- Août 2012): The GrasshopperChondeT. Kentleprix
Présidents (depuis Août 2012): T. KentleprixSGJasonT. KentleprixAlexander Louis DavisMaître VoltaireKentleprix
Vice-Gouverneurs (Juin-Août 2012): KentleprixLeonard
Premiers Ministres (depuis Août 2012): LeonardSGJasonT. KentleprixTonioMetriRaphaël ProustMaître Voltaire

Les Communes

La chambre de l'Assemblée Consultative à Oakdale

Chaque commune est dirigée par un maire, et ne compte qu'une ville, RP ou non. Il peut y avoir une seule commune par Comtés de Génésie comté, comme par exemple dans le St Denis County, mais il peut aussi y en avoir plusieurs, comme dans le Nauville County.

Il y a 550 communes exactement en Génésie. Le Président de Génésie peut réunir les maires quand il le souhaite à Oakdale lors d'une séance exceptionnelle de l'Assemblée Consultative, et ce en cas de crise grave. Elle comporte donc 550 membres, (1 maire par commune et 550 communes). Elle sert à définir la position et la réaction de la tête de la Génésie en cas de gros souci. Cette assemblée consultative a pour l'instant été réunie deux fois : pendant la Guerre de Génésie et les Attentats de Saint-Laurent.

Villes de Génésie

Villes de Génésie Drapeau Génésie.png
OakdaleArmorBay CityBerneuilCarlossaneColumbia 3000Giant BayHustinesMaldeMinéapolis/ShadowsNaulesPanamePataliaPyrtalSaint IgnaceSaint-ServinSonomaWindhoek
Villes RP de Génésie Drapeau de Simland
FijevasLorandiaGeorgeville

Régies Publiques de la Génésie

La Génésie est un état qui possède un secteur public très développé, ce qu'il tient d'avoir connu, depuis sa création, principalement des majorités de gauche et de centre-gauche.

Régies Publiques de Génésie Drapeau Génésie.png
Régie Cartographique de GénésieAgence Environnementale de GénésieRéseau des Transports GénésiensRégie Postale de GénésieRégie Démographique de GénésieBanque Centrale de GénésieGenesiaTVMusées Nationaux de Génésie

Transports

Transports routiers

Autoroutes

Carte du réseau routier génésien


Autoroutes de Génésie Drapeau Génésie.png
Autoroutes Nationales : A1A2A4A6A8A23A26A28
Autoroutes Locales :

Transport Maritime et Fluvial

Le transport Maritime et Fluvial est assuré par le réseau S (voir chapitre transports en commun) par Wave Ferries, une filliale de Heaven Company. Les lignes passant par la Génésie sont nombreuses, grâce à l'Oméga, au Grand Lac Salé, et à l'Avalon.

Transport en communs

Le Réseau des Transports Génésiens (RTG) a réussi à apporter un réseau peu cher et généralisé pour la Génésie. Il s'agit d'un réseau de transports en commun de type bus (réseau B), train (réseau T), voie à sustentation magnétique (réseau Z), métro (réseau M), fluvial (réseau F), et même de type téléphérique (réseau S) à la station de ski Columbia 3000. Toute société de transports, pour obtenir l'autorisation d'exercer en Génésie, doit accepter les conditions d'usage, cartes d'abonnement et tarifs réduits imposés par le RTG.

Transport ferroviaire

Carte du Réseau Ferroviaire Génésien

Le transport Ferroviaire Génésien est organisé autour des grandes villes de l'état. Les zones les plus denses sont les mieux desservies, avec des LRS (comme à l'ouest du Grand Lac Salé), des métros (comme à Oakdale, ou même avec le Z, une ligne de train à sustentation magnétique d'une cinquantaine de kilomètres de long, dans l'Agglomération d'Oakdale. Les habitants des zones plus rurales peuvent se déplacer grâce aux nombreuses lignes étatiques de la Génésie.

Transport aérien

Il y a plusieurs aéroports en Génésie. Le principal aéroport est sans contestation possible l'Aéroport International de Génésie, à Oakdale. On peut trouver également un aéroport dans les villes de Giant Bay, Shadows, Markane, Jules, Armor et Naules-sur-le-Saint-Georges.

Communication et Médias

De nombreux médias se sont installés et ont leur siège social en Génésie. Le groupe Hanov'news Société posséde une chaîne de radio, un journal, ainsi qu'une chaîne de télévision. Sont but est de rester en communication avec les contrées reculée de la Hanovrie.

Simétéo, la compagnie de météo simlandaise, est basée à Armor et dans le technopôle Georges-Spiritains.

Service Postal de Génésie

Artdetail.gif Article détaillé : Service Postal de Génésie

Galerie de Photos

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir




États de Simland Drapeau de Simland
Drapeaulewsland.png Lewsland · Flagpa.png Plaines de l'Avalon · Drapeauhudson.jpg Hudson-Rétanie · USRSdrapeau.gif Thoulak · Drapeaugrandesplaines.png Grandes Plaines · Drapeau Queens.png Queens · Drapeau Génésie.png Génésie · Drapeau-Empire-Méridional.png Méridionie · Papayadrapeau.jpg Papaya · Flagsnowymountains3wmp.jpg Whamphalie