Hudson-Rétanie

Un article de WikiSimland 3.0.
Aller à : navigation, rechercher

          Étoilebronze.png Vous lisez un article de moyenne qualité ayant été classé bronze par les Wiki-administrateurs

          Homonomie.jpg Pour les articles homonymes, voir Hudson

Hudson-Rétanie
Hudson-Rétanie (fr)
Hudson-Retania (en)
Hudson-Retanië (nl)
Drapeauhudson.jpg             Armoireshudson.png
                   Drapeau                                     Armoiries
HU.png
Territoire d'Hudson-Rétanie
Devise officielle Splendor sine occasu (Une beauté sans fin)
Hymne Marche d'Hudson
Administration
Forme de l'État État fédéral
Démocratie parlementaire
Démocratie semi-directe
Lieutenant-gouverneur Antonio Aligrini
Ministre d'Etat Aucun
Langues officielles Français
Anglais
Néerlandais
Simallemand
Capitale ?????
Géographie
Grandes villes Gimini, Chilwaukee,
Superficie 226'960 km²
Superficie en eau 6.45 %
Fuseau horaire UTC -12
Histoire
Indépendance Du Royaume-Uni
Date 10 mai 1929
Uluru simlandais 26 décembre 2003
Hudson 12 juin 2010
Démographie
Gentilé Hudsonois, hudsonoise(s)
Population 11'700'000 hab.
Densité 51.6 hab./km²
Économie
PIB nominal 261.4 milliards de $
ISP 54 (4ème)
Monnaie Simléon (§)
Divers
Code État HU
Domaine internet .hu.sim
Indicatif téléphonique +12
Forum de la Région

L'Hudson-Rétanie, ou Union d'Hudson-Rétanie, est l'un des dix Etats de Simland et est situé au nord-est du pays. Il partage ses frontières avec les Plaines de l'Avalon, les Grandes Plaines ainsi qu'avec les Etats-Unis. L'Hudson-Rétanie abrite le plus grand lac d'eau douce de Simland, le lac Rétropolis.

L'Hudson-Rétanie est un état fédéral, dont les institutions siègent dans la capitale, Colomb City, formé par vingt-neuf cantons et demi-cantons. L'Hudson-Rétanie est un cas linguistique très particulier à Simland, il y a quatre langues officielles : Le français, l'anglais, le néerlandais et le symlandertüütsch. Le suédois est la cinquième langue de l'état et jouit d'un statut particulier de langue nationale sans être langue officielle.

En septembre 2013, l'Hudson-Rétanie compte 11'700'000 habitants pour 226'960 km², dont 212'332 km² de terre ferme. Il s'agit donc d'un état très peu densément peuplé en raison notamment d'une géographie spéciale. L'Hudson-Rétanie est en revanche un état très urbain, environ 77% de la population hudsonoise vit dans les villes et la sauvegarde du patrimoine naturel est une des préoccupations majeures des citoyens.

Géographie

Le territoire d'Hudson-Rétanie est situé dans le nord de Simland et constitue l'extrémité orientale du pays. La majorité de sa frontière simlandaise est partagée avec les Plaines de l'Avalon et dans une moindre mesure avec les Grandes Plaines tandis que le reste du territoire est frontalier de l'Alaska, aux Etats-Unis. L'Etat est bordé au sud par le lac Retropolis, plus grand lac d'eau douce de Simland.

La superficie de l'Hudson-Rétanie est de 226'960 km² ce qui en fait un des Etats les plus petits de Simland. En comparaison internationale, la surface de l'Etat correspond à celle de la Roumanie.


Carte physique de l'Hudson-Rétanie, Simland Map.


Relief

Artdetail.gif Article détaillé : Monts Uluru
Artdetail.gif Article détaillé : Mont Redstone

Le relief est composé de 2 massifs: l'un est relativement jeune et volcanique, c'est le pièmont rocheux des montagnes rocheuses nord américaines à la frontière américano-simlandaise ( à quelques kilomètres de Gimini à l'Est de l'Etat). Le second se situe en plein coeur de celui-ci mais aussi plus ancien: les Monts Uluruqui ont donné leur nom à l'ancien Etat au sud (Uluru).

Les 2 massifs font partie de la Ceinture du feu du Pacifique avec une activité sismique et volcanique importante. Les volcans sont nombreux en Hudson-Rétanie et son pour la plupart actif, le Mont Redstone, point culminant de l'Etat est aussi un des plus dangereux.

Le relief est composé de roches volcaniques métamorphiques très imperméables sensibles à l'érosion du vent et de la pluie.

Dans les vallées fluviales et dans les plaines de l'ouest, ce sont des sols argileux calcaires, des roches sédimentaires et des alluvions très propices pour les activités agricoles mais aussi pour les inondations. On retrouve au confins de l'ouest des vallées souterraines karstiques qui témoignent d'une activité thermique et géothermiques évidentes liées à la Ceinture de Feu du Pacifique.

Hydrographie

L'hydrographie de l'Hudson-Rétanie est composé de: la Rivière Alaska,Riviere Gimini, la Rivière Zaraza l'Oakland, du fleuve Hudson et du Lac Rétropolis


L'hydrographie de l'Hudson-Rétanie est relativement dense et diverse avec un lac (le Lac Rétropolis), un fleuve (l'Hudson) et de nombreux affluents comme l'Alaska et le Gimini. De nombreuses villes doivent leur nom à la rivère qui la traverse. Ce sont principalement des noms simérindiens pour la plupart.

A noter que le Lac Rétropolis est alimenté par le fleuve Hudson mais aussi par les nombreux affluents en provenance d'Alaska. La fonte des neiges dans les Monts Uluru et les montagnes rocheuses américaines contribuent à son approvisionnement en eau.

Les reliefs sont d'ailleurs considérés comme des "châteaux d'eau" particulièrement les Monts Uluru.

Les petits lacs ou étangs sont nombreux mais restent anecdotiques, les marécages sont également nombreux sur les bords du lac.

Climat

L'Hudson-Rétanie possède un climat continental froid, humide à influence montagnarde et polaire. C'est à dire que les hivers sont pluvieux au sud et neigeux au nord ainsi que dans les Monts Uluru tandis que les étés restes bon et orageux sans excès. Les saisons intermédiaires sont plutôt pluvieuses et fraiches.

L'influenc epolaire provient de l'Alaska et du pôle nord et est notamment présents durant l'hiver. L'influence montagnarde est permanente avec les Monts Uluru où les orages et les tempêtes peuvent être violents en hiver et en été.


Climatologie de l'Hudson-Rétanie
Mois Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures minimales moyennes (°C) -25.5 -23.1 -15.7 -5.4 4.2 9.7 12.9 15.1 10.9 5.4 -3.7 -10 -3,2
Températures maximales moyennes (°C) -11.1 -10.1 -3.1 2.1 9.4 15.5 18.9 20 14.9 8.2 3.1 -4.1 7.9
Précipitations mensuelles moyennes (mm) 19,3 14,8 23,1 35,9 59,8 83,8 72 75,3 51,8 29,4 21,5 19,4 504,6

Milieux naturels

Généralités

Les scientifiques estiment qu'il existe 3 régions naturelles en Hudson-Rétanie:


la Vallée de l'Hudson et du Gimini

Cette partie comprend la vallée de l'Hudson , les alentours du Lac Rétropolis et l'est de l'Etat. C'est une région vallonnée avec de nombreuses vallées où les paysage de type bocage sont nombreux. Les forêts sont également très importantes notamment les forêts de caduques (érable, chêne ont pignon sur rue). C'est également dans ses régions que la populmtion hudsonoise est la plus importante.

Cette région est aussi appelée la région "des deux vallées".

Les Monts Uluru

Les Monts Uluru concerne le centre de l'Etat avec des puys, des volcans et des vallons importants. Le paysage forestier est dominant ainsi que les vallées escarpées. Il faut aussi noter la présence d'un grand réseau souterrain de rivières. C'est la région dite du "Château d'eau" en référence aux nombreuses rivières qui prennent leur source ici.

Région rurale par excellence, les Monts Uluru restent encore sauvages par endroit.

La Plaine de la Houde

La Plaine de la Houde concerne l'ouest de l'Etat et laisse déjà présager les Plaines de l'Avalon. Cela concerne la "Houde historique" avec ses immenses plaines céréalières, son paysage plat et agricole. C'est le paradis des moulins à vent et des grandes exploitations agricoles.

La Plaine de la Houde s'étale jusqu'au sud ouest juste avant de s'assècher pour faire place aux prairies sèches des Grandes Plaines.


Risques Naturels

Il y a beaucoup de risques naturels en Hudson. Tout d'abord, il y a le supervolcan de Redstone, un des plus grands au monde. Il est souvent comparé à celui de Yellowstone. Il y a également le risque d'inondations, qui sévit à la fonte des glaces, entre mars et mai. Le pire épisode d'inondations jamais enregistré en Hudson était celui de 2006. L'Hudson étant, au même titre que les autres régions du nord de Simland, sur la "ceinture de feu du Pacifique", le risque sismique n'est pas sous-estimé. Enfin, au vu de la latitude de l'Hudson, le froid représente aussi un risque majeur. L'hiver il n'est pas rare de voir le Lac Retropolis sous un mètre de glace, et une température ambiante de -20°C.

Zone de Protection Environnementale

L'Etat possède une politique environnementale volontariste avec le Parc National du Lac Rétropolis au sud et la Réserve Naturelle des Hillands au nord ouest. Ces deux zones de protection environnementales n'ont pas les mêmes compétences et les mêmes notions de protection. La réserve naturelle est géré par l'Etat et le parc national est géré par l'Etat d'Hudson-Rétanie par convention avec l'Etat Fédéral ( qui a normalement les compétences mais qui les transfèrent selon les Etats.).

Il s'agit de protéger les paysages, la biodiversité dans son ensemble et de faire cohabiter les hommes avec son environnement sans le compromettre pour les générations futures. Il existe également des réserves naturelles gérées par les cantons et les villes mais elles ne sont pas inscrites sur la carte à cause de leur superficie plus réduites.

L'Hudson-Rétanie respecte les accords de Paris comme partout dans la Fédération de Simland et souhaite permettre la signature de la Convetion de Ramsar sur la protection des zones humides qui sont importantes dans l'Etat.

La protection de l'air, du sol et de l'eau sont les priorités pour l'ensemble des politiques environnementales.

Les cantons disposent également de leur propre loi en la matière.

Villes et communes

Principales villes d'Hudson-Rétanie
Rang Nom Canton Population Rang Nom Canton Population
1 New Retropolis Canton de Thielle 5 329 837 6 Chilwaukee Îles Retropolis 320 000
2 Gimini Canton de Gimini 2 901 539 7 Kendle Canton de Kendle 300 000
3 Keegan Canton de Colombo 2 397 800 8 Balronde Canton de Sinthe 150 000
4 Ny Falun Nouvelle-Suède 400 000 9 Colomb City Canton de Colombo 150 000
5 East Valley Canton d'Oosterland 350 000 10 Kasteelheer Canton d'Oosterland 78 340
Recensement LCN de juin 2013

Histoire

Artdetail.gif Article détaillé : Histoire de Simland

Whyalla (Nord de la Région)

Le Whyalla a d’abord été habité par les peuples aborigènes de la région avant l’arrivée des colons. À ce temps, l’état s’appelait Arendahronons, qui signifie nation du rocher, en language natif. La découverte du territoire a eu lieu un peu avant le milieu du XVIII siècle. Dès lors la migration de colons vers cette nouvelle zone eut lieu. À la fin de ce même siècle, les anglais prirent possession du territoire et le renommèrent en l'honneur d'un général parti coloniser l'Australie. Par la suite, en 2003, l'Etat fut légué à Simland, où il fût inclut à l'Uluru. Il y eu un nouveau boom peu de temps après son annexion. On continua à défricher des terres afin d'en faire des zones agricoles. Jusqu'à tout dernièrement la population vivait de l'agriculture. La découverte de quelques gisements miniers virent l'établissement de mines et puits de pétrole. C'est à ce moment là que le gouvernement décida de diviser l'Uluru en 2 états distincts dès 2005, jusqu'en juin 2010, lorsque les deux gouverneurs du Whyalla et de l'Uluru, Krides et Ric, décidèrent de fusionner à nouveau les deux Etats.

Rétropolis(Sud de la Région)

La période pré-coloniale:

Les experts pensent que l'Uluru a été habité il y a plus de 20.000 ans à la suite des grandes migrations des Hommes d'Asie allant en direction de l'Amérique.Plusieurs peuplades se sont implantées dans les environs du Lac Retropolis, puis plus tard dans les Monts Uluru.

Ce sont des tribus Inuits ou étant de la même famille, il s'agit donc de nomades sachant résister aux grands froids ainsi qu'au vents forts du Nord. Ils vivaient de la ceuillette, de la chasse et pratiquaient un certain artisanat comme la poterie, l'exploitation de la fourrure.

Cette peuplade est appelée les Inupiaq. Ils parlent la langue des Inuits et sont très proches d'eux culturellement. Parmis ces Inupiaq, on retrouve des tribus telles que les Chilwaukees( présents dans la Vallée Nord de l'Hudson, entre Lyonance et Balronde).

Ces tribus sont plutôt pacifiques, très peu de guerres vont avoir lieu entre elles, elle seront soumises aux caprices de la météo et des animaux. Ces tribus vont se sédentariser entre 1200 et 1500.

De 1500 à 1800, les tribus Inupiaq vont devenir très importantes. Ils étaient plus de 1 millions en 1600!

La période coloniale

En 1755 a commencé la Guerre de Sept Ans, qui a déchiré l'Europe du Nord. Le Royaume de Suède de l'époque a vu, avec cette guerre, son territoire fortement diminué. Aussi les peuples Suédois ont fui en masse, par peur des Prussiens. Par conséquent, de nombreux bateaux se sont dirigés vers Simland, le "nouveau nouveau monde", alors sujet de convoitises, mais non moins exploré entièrement. La première expédition suédoise en Amérique du Nord embarqua du port de Gothembourg (Göteborg) fin 1756. Elle était organisée et supervisée par Clas Fleming, un amiral suédois de Finlande. Les membres de l'expédition, embarqués dans deux vaisseaux appelés Fogel Grip et Kalmar Nyckel, naviguèrent jusque dans la Baie du Nouvelle-Angoulême, aujourd'hui connue sous le nom de Baie de New Amsterdam, qui s'étendait sur les terres réclamés par les néerlandais, remontèrent le fleuve Hudson fin mars 1757 et jetèrent l'ancre près de Rivendale le 29 mars.

De fait, l'installation d'une colonie le long du fleuve Hudson constituait une invasion de la Nouvelle-Néerlande puisque celle-ci avait exploré la région jusqu'au massif des Spiritains et revendiquaient ce territoire maintenant nommé North Queens. En représailles, les néerlandais, conduits par Pieter Stuyvesant, repoussèrent les suédois en septembre 1760 jusqu'au Désert des Grandes Plaines. Ces derniers remontèrent alors le fleuve Hudson pour s'établir en bordure du Lac Retropolis.

Ce n'est à partir des années 1810 que les Britanniques vont tenter de coloniser les lieux, en y implantant de petites colonies agricoles près du Lac Retropolis. Ils vont notamment fonder Colomb City, mais également Keegan. Les Britanniques coupant les Suédois de leur métropole (en établissant un blocus sur l'Hudson, la Colonie du Royaume de Suède n'a d'autre choix que de devenir une colonie autonome, fonctionnant sans sa mère patrie. Ceci explique également la densité faible de l'Hudson.

Les deux colonies se développeront en plus ou moins bons termes, prenant le nom d'Uluru pour la colonie Britannique, et de Nya Sverige (Nouvelle Suède) pour la colonie Suédoise. Alors que la première prendra son indépendance le 10 mai 1956, l'autre ne quittera réellement la Suède que le 15 Décembre 1994 (suite à la crise touchant les pays nordiques à cette époque), date à laquelle elle rejoint l'Uluru.

Puis, le 24 Décembre 2003, l'Uluru annexa le Whyalla, qui formèrent alors deux jours plus tard un état de Simland avant que les deux états soient à nouveau séparés en 2005, puis réunis en 2010 en un Etat (qui devint région en 2011 avec la régionalisation) : l'Hudson.

Politique

Artdetail.gif Article détaillé : Conseil des cantons
Artdetail.gif Article détaillé : Conseil national
Artdetail.gif Article détaillé : Diète d'Etat
Artdetail.gif Article détaillé : Tribunal d'Etat


Hudson-Rétanie

Drapeauhudson.jpg
Cet article fait partie de la série
sur les institutions de l'
Hudson-Rétanie.

Institutions de l'Hudson-Rétanie
{{{portails}}}


État fédéral

L'Union d'Hudson-Rétanie, en tant qu'état constitutif de la république fédérale de Simland, jouit d'une liberté d'action large qui lui confère la possibilité d'organiser sa propre politique interne. Ainsi, en 2013, dans le cadre de la seconde réforme du système politique hudsonois, l'Etat a opté pour un système dit fédéral, où une partie du pouvoir de l'administration hudsonoise est, de droit, distribuée aux subdivisions administratives, les cantons. Il subsiste néanmoins un pouvoir fédéral qui organise la politique de l'Hudson, à l'instar de l'Etat fédéral simlandais.

Le pouvoir législatif est exercé par la Diète d'Etat, autorité suprême d'Hudson-Rétanie, formée de deux chambres. La chambre basse est le Conseil national, formé de deux-cent élus représentants du peuple tandis que la chambre haute, le Conseil des cantons, compte cinquante-deux élus, deux par cantons et un par demi-cantons, qui représentent les intérêts des cantons. Les deux chambres sont dotées des mêmes compétences et délibèrent séparément. Les membres du Conseil national sont élus pour six mois selon le scrutin proportionnel alors que le mandat d'élu au Conseil des cantons est régi par le droit cantonal.

Le rôle du lieutenant-gouverneur est de diriger les sessions gouvernementales et de représenter l'Hudson-Rétanie au sein de la fédération simlandaise, notamment via son siège au Conseil des Etats.

Le pouvoir judiciaire est exercé par le Tribunal d'Etat. Les juges sont élus pour un mandat d'un an par la Diète d'Etat qui veille là aussi à une répartition linguistique et politique juste parmi les juges.

Démocratie directe

Les premières formes de démocratie directe en Hudson-Rétaine sont relevées sont présentes dès 2012 dans la plupart des cantons.


La démocratie directe est apparue dans la constitution du Canton de Colombo. Ainsi fut fondée une volonté et une idée de «référendum véto » qui permet donc au peuple, s’il le souhaite, de rejeter une loi votée par le parlement. Cette idée fut fondée par Richard Plagiet-Maurer, Lieutenant-Gouverneur de l'époque. Plusieurs autres cantons se dotèrent de constitutions libérales prévoyant des instruments de démocratie directe. Au niveau hudsonois, la Constitution de 2012 ne prévoyait que le référendum obligatoire pour toute modification de celle-ci, de même que l'initiative populaire fédérale tendant à la révision totale de la Constitution. Le référendum facultatif portant sur les lois et les arrêtés de la Diète d'Etat fut instauré.

Divisions administratives

Cantons

Artdetail.gif Article détaillé : Canton (Hudson-Rétanie)


La principale division administrative de l'Etat se nomme canton, il sont au nombre de 29 et dispose chacun de leur propre système électorale, politiques etc... Ils sont regroupés et représentés au sein du Conseil des cantons. Tous les ans les élections cantonales ont lieu et mettre 2 députés au conseil des cantons. Chaque cantons quelle que soit sa population possède 2 sièges.

Les parlements cantonnaux sont définis selon le système électoral choisi au même titre que le président du canton qui est le pouvoir exécutif local.

Demi-cantons

Relations interétatiques

Population

Démographie

Langues

Religions

Economie

Agriculture et ressources naturelles

Agriculture

Ressources naturelles

Commerce et industrie

Energie

Energies fossiles

Artdetail.gif Article détaillé : OEP

L'Hudson-Rétanie possède des ressources naturelles issus des énergies fossiles notamment les hydrocarbure comme le gaz naturel et le pétrole. L'Hudson-Rétanie est le 4 ème exportateur de pétrole Simlandais derrière les Grandes Plaines, le Queens et le Lewsland. C'est le 3ème Etat exportateurs de pétrole issus d'une nappe souterraine: il s'agit de la nappe de l'Alaska et dans une moindre mesure de la nappe du Grand Nord.

Les raffineries et les centrales au fioul sont donc encore très présentes et contribuent à 40% de l'énergie totale de l'Etat. Etat-membre de l'OEP, l'Hudson-Rétanie pratique des tarifs préférentiels entre les Etats du nord et les Etats memebre de l'OEP par rapport aux autres Etats. l'Etat est également considéré comme le "tanker réservoir" des Etats-Unis et du Canada.

Les exportations pétrolières de l'Hudson vont en direction des Etats du sud de Simland (Méridionie, Papaya) et vers la Whamphalie. Viennent la Russie et les USA et enfin le Canada.

Outre le pétrole et le gaz naturel, le charbon est également une ressource non négligeable mais nombreuse en quantité. Le charbon est essentiellement importé du Queens ou encore des Plaines de l'Avalon( bassin minier d'Aurora), même chose pour le fer où le Queens est un partenaire important.

Energies vertes

Les énergies vertes ou renouvelables représentent 15% de la production et de la consommation globale de l'Etat, un chiffre en constante augmentation qui témoigne d'une réelle volonté de développement. L'éolien, la géothermie ou encore la biomasse sont préférés au solaire qui reste concentré à l'extrême sud ouest. L'exportation des énergies vertes est concentrée pour le marché étatique et très destiné à l'exportation extérieure (légèrement en direction des Plaines de l'Avalon et de l'Alaska). En revanche l'importation extérieure est plus forte notamment en ce qui concerne l'énergie solaire largement importé des Grandes Plaines.


L'hydraulique est une énergie non négligeable avec les nombreuses rivières et le Lac Rétropolis, c'est une énergie en pleine expansion qui s'exporte de plus en plus.

Energie nucléaire

L'énergie nucléaire suscite beaucoup de débats en Hudson-Rétanie mais représente la principale source de développement énergétique soit 45% de la production énergétique de l'Etat. Toutefois, à de nombreuses reprises, les rumeurs concernant l'arrêt du nucléaire ont été évoqué par l'Etat sans jamais avoir eu lieu. La question des déchets nucléaires est régulièrement évoqué sans oublier le risque radioactif déjà présent naturellement avec les Monts Uluru ( le radion). Mais outre les déchets radioactifs, c'est l'importation de l'uranium qui coûte de plus en plus cher à l'Etat. Les importations proviennent des Grandes Plaines et du Queens ainsi que de la Génésie. La Russie et l'Alaska sont également des gros exportateurs d'uranium pour l'Hudson-Rétanie.

La vétusté des centrales nucléaires parfois évoquée par les écologistes ne sont pas le principale problème mais demeurent un souci d’inquiétude permanent pour l'environnement. Si l'Hudson-Rétanie a toujours nié construire des infrastructures pour le nucléaire militaire ( que ce soit pendant son indépendance ou sous la Fédération Simlandaise), beaucoup de travaux ont été mené dans cette direction notamment lors du programme nucléaire simlandais. La signature du Traité de Non Prolifération des Armes Nucléaires a mis un coup de frein à cette production mettant un peu plus à mal le secteur nucléaire en Hudson-Rétanie.

Education, science et technologie

Education

Sciences et technologie

Santé

Etablissements

Politiques sanitaires

Les politiques sanitaires sont importantes en Hudson-Rétanie, on peut compter sur le bien être humain et le bien être animal.

Il s'agit de politiques internationales appliquées à l'échelle de l'Etat sans qu'ils ne soient signés.

Le bien être humain concerne le financement du système sanitaire qui tourne autour d'un système de mutuelle privée. Il existe quelques aides étatiques comme l'Aide aux Soins qui permet à chaque patient de disposer d'une aide de 30% maximum pour les opérations de grande ampleur (greffes, transplantation, chirurgie dentaires etc...). Il y a également de fortes politiques volontaristes en ce qui concerne les cancers, la tuberculose, les campagnes de prévention et de vaccination de tous type de maladie.

Les cantons peuvent disposer de propres lois sanitaires.

Sur le bien être animal, l'Etat a interdit tout sacrifice religieux et tout élevage en batterie mettant à mal le bien être des animaux en imposant des règles strictes. Il y a également un droit animal en Hudson-Rétanie qui respectent les différents traités internationaux sur le sujet sans toutefois les signer.

La santé est considérée comme un droit élémentaire pour chaque citoyen, c'est la raison pour laquelle la privatisation des établissements sanitaires est limitée à 50% maximum d'établissement par canton et par communes.

Le système sanitaire se gèrent par financement privés ( des laboratoires, des hopitaux) et par système mutaliste ( chaque mutuelle paye une taxe sur la santé). Les citoyens et les patrons ne cotisent pas.

Transports

Médias

Presse

Radio

Télévision

Culture

Traditions

Patrimoine

Arts

Institutions et lieux culturels

Sport

logo du Sporting Kasteelheer.

Football

Le football est le sport le plus pratiqué en Hudson-Rétanie avec l'Equipe d'Hudson-Rétanie de football. Il existe une autre équipe celle du Sporting Kasteelheer. si ces équipes ne brillent pas au niveau fédéral, elles disposent d'une bonne aura dans les cantons respectifs et l'Etat en général.

Les sports de nature

Les sports dits de nature sont quotidiens on retrouve les sports extrêmes comme le parapente, le BMX, le VTT ou encore des sports beaucoup plus atypiques pour Simland: la marche nordique, l'escalade de plein air, la plongée. Au niveau étatique les abonnés à ce genre de sport est en pleine expansion combinant sport nature et parfois tourisme.

États de Simland Drapeau de Simland
Drapeaulewsland.png Lewsland · Flagpa.png Plaines de l'Avalon · Drapeauhudson.jpg Hudson-Rétanie · USRSdrapeau.gif Thoulak · Drapeaugrandesplaines.png Grandes Plaines · Drapeau Queens.png Queens · Drapeau Génésie.png Génésie · Drapeau-Empire-Méridional.png Méridionie · Papayadrapeau.jpg Papaya · Flagsnowymountains3wmp.jpg Whamphalie