Liste des présidents de la Fédération de Simland : Différence entre versions

Un article de WikiSimland 3.0.
Aller à : navigation, rechercher
(La crise profonde et le Putsh Militaire)
(Historique des présidents de Simland)
 
Ligne 326: Ligne 326:
 
! style="background-color:#cccccc" | -
 
! style="background-color:#cccccc" | -
 
| -
 
| -
| '''''ANOMIE'''''
+
| '''''[[L'EMPERATOR12]]'''''
| 13 mai 2018
+
| 15 mai 2018
 
| ''en cours''
 
| ''en cours''
 
| -
 
| -
| En tant que super admin, [[Alex Hip]] gère les affaires courantes du forum
+
| En tant que super admin, [[Alex Hip]] gère le forum.L'EMPERATOR reprend SimLand en main
 
|}
 
|}
  

Version actuelle en date du 8 décembre 2019 à 12:03


Le tableau ci-dessous présente la liste des présidents de la Fédération de Simland depuis sa création en 2003, du plus ancien au plus récent, ainsi qu'une frise chronologique les présentant d'après leur étiquette politique, du plus récent au plus ancien.

Aujourd'hui, Djay reste le seul président à avoir fait 3 mandats et il est le seul à avoir accompli plus de 2 mandats puisque la nouvelle constitution de 2013 interdit aux présidents de briguer un troisième mandat. En outre, Jaguar a exercé le poste de président à trois reprises mais de façon non consécutive et par intérim la seconde fois. Alex Lews quant à lui, a remporté l'élection présidentielles deux fois non consécutives. Ce qui fait que le président actuel, Sim Hurban, occupe bien la 29ème mandature mais seulement 23 personnes ont porté le titre avant lui.

6 présidents ont occupé le poste pour un mandat sans avoir été élu : Jaguar lors de ses deux derniers mandats, Krides à la suite de la démission de J-Bar, Metri à la suite de la démission de Fololilalimb, Aachenar à la suite de la démission du président Metri, Sim Hurban à la suite de la démission du Président Kentleprix et Yu Langlay à la suite du départ de Sim Hurban. 6 présidents Simlandais n'ont pas terminé leur mandat et ont donc été remplacés par leur vice-président.

À ce jour, il reste 5 anciens présidents encore actifs : CFC, Maël, Alex Lews, John Rivers, Latthis et Gwench.
Depuis le 15 mai 2018 le Pays de Simland est dirigé par l'EMPERATOR puisque qu'il n'y a plus aucun autres candidats/utilisateurs.


Historique des présidents de Simland

Le système présidentiel de Simland a été instauré par Djay en mars 2004. Djay, en effet, avait été nommé par les membres de Simland comme dirigeant du pays parce qu'il avait fait naître le projet Simland. Cependant ce même personnage voulait que Simland soit une nation démocratique et organisa en mars 2004 les premières élections présidentielles de Simland. Depuis, tous les 6 mois des élections ont lieue en Mars et en Septembre (ces mois peuvent varier suivant les circonstances) et seule la voix du peuple donne raison au président entrant.

  • Partis :

      PDS       MES       PSV       UPS       AES       PDV/NPV       PSS       USC       RPD       P3M

Président Dates du mandat Parti Notes
1 PRdjay.jpg Djay Mars 2004 Octobre 2004 Puissance de Simland Premier Ministre : Jaguar, Madawc puis Mounix
2 Presidents thumb inconnu.jpg Lorenzo Octobre 2004 Avril 2005 Puissance de Simland Premier Ministre : Muten85
3 Jaguar 3.PNG Jaguar Avril 2005 Octobre 2005 Sans étiquette Premier Ministre : Elbartoz puis Djay
4 Zacks1109.jpg Zacksmachine Octobre 2005 Avril 2006 Mouvement pour l'équilibre de Simland Premier Ministre : Marc Antoine puis SIMMANIA
5 Avatarradiodw6.jpg Manubest Avril 2006 Mai 2006 Parti Simland vert Premier Ministre : Vacant
PRdjay.jpg Djay Mai 2006 Juin 2006 Chef de l'État par intérim.
Nomme Jaguar président par intérim pour la fin de la durée du mandat le 12 juin. Voir la partie "Mandat Jaguar II"
6 Jaguar 6.PNG Jaguar
(par intérim)
Juin 2006 Octobre 2006 Sans étiquette Premier Ministre : Yukmouth
7 Yukava.jpg Yukmouth Octobre 2006 Avril 2007 Union progressiste simlandaise Premier Ministre : Sanosuke, Rafi, Kev'
8 PRdjay.jpg Djay Avril 2007 Octobre 2007 Puissance de Simland Premier Ministre : Max
9 Max1.jpg Max Octobre 2007 Avril 2008 Puissance de Simland Premier Ministre : Condor puis Ag
10 AgImageag3.jpg Ag Avril 2008 Novembre 2008 Association écologique simlandaise Premier Ministre : Wahou puis Maël
11 Sano1.png Sanosuke Novembre 2008 Mai 2009 Parti démocratique violettiste Vice-président : Maël
12 NLV président.jpg Napoléon La Violette 15 Mai 2009 28 Septembre 2009 Sans étiquette Vice-président : Alex Lews
13 Jaguar 13.PNG Jaguar
(par intérim)
28 Septembre 2009 15 Novembre 2009 Sans étiquette Vice-président : Ben Quo
14 Lucas.jpg Lucas 15 Novembre 2009 28 Avril 2010 Parti socialiste simlandais Vice-président : Aachenar
15 PRdjay.jpg Djay 28 Avril 2010 7 Novembre 2010 Sans étiquette Vice-président : Jaguar
16 Jardas seul.jpg Jardas 7 Novembre 2010 11 Mai 2011 Union des Simlandais du centre Vice-président : Magellan, Halotime puis L.Angelus
17 Maelelectionmx.jpg Maël 11 Mai 2011 10 Novembre 2011 Association écologique simlandaise Vice-président : Taupin
18 Jbar.png J-Bar 7 Novembre 2011 9 Janvier 2012 Sans étiquette Vice-président : Krides
19 KRIDES2.jpg Krides
(par intérim)
9 Janvier 2012 6 Mai 2012 Sans étiquette Vice-président : Ric puis TAR
20 Folo-1.png Fololilalimb 2 Mai 2012 29 Juillet 2012 Nouveau parti violettiste Vice-président : Halotime puis JerryMail
21 Portrait Officiel de Metri.JPG Metri
(par intérim)
29 Juillet 2012 29 Septembre 2012 Sans étiquette Vice-président : Magellan
22 Capture d’écran 2014-01-06 à 18.25.24.png Aachenar
(par intérim)
30 Septembre 2012 14 Novembre 2012 Rassemblement pluriel démocrate Vice-président : Aucun
23 Halopensif2.jpg Halotime 14 Novembre 2012 22 Mai 2013 Rassemblement pluriel démocrate Vice-président : Carter, Aachenar puis Georgeshub
24 Lews 24.PNG Alex Lews 22 Mai 2013 10 Novembre 2013 Sans étiquette Vice-président : MaxCC puis John Rivers
25 Photo officielle JohnRivers.png John Rivers 10 Novembre 2013 24 Mai 2014 Rassemblement pluriel démocrate Vice-président : CFC
26 Lews26.PNG Alex Lews 24 Mai 2014 16 novembre 2014 Sans étiquette Vice-président : Latthis puis John Rivers
27 Portraitofficiellatthis.jpg Latthis 16 novembre 2014 14 mai 2015 Rassemblement pluriel démocrate Vice-président : Vincent A. puis Sebastien
28 PrésidentKentleprix.PNG Kentleprix 14 Mai 2015 20 septembre 2015 Sans étiquette Vice-président : Sim Hurban
29 Sim Hurban.PNG Sim Hurban
(par intérim)
20 septembre 2015 21 novembre 2015 Sans étiquette Vice-président : Tonio
30 PrésidentGwench.PNG Gwench 21 novembre 2015 15 mai 2016 Parti du 3 Mai Vice-président : M.Bonaparte puis Sébastien Diozzo
31 Cfc.PNG Charles Francis Christiaansens 15 mai 2016 17 novembre 2016 Sans étiquette Vice-président : Alex Lews ; Antonio Aligrini
32 Seb.PNG Sébastien Diozzo 17 novembre 2016 Mouvement Citoyen Vice-président : Maël  ; M.Bonaparte
32 Portrait 4.png Simmuald H.Bannistan 17 novembre 2016 Sans étiquette Vice-président : Yu Langlay
32 YuVP.png Yu Langlay
(par intérim)
29 septembre 2017 24 octobre 2017 Sans étiquette Vice-président : Aucun
33 AlexHip2.png Alex Hip 12 novembre 2017 12 mai 2018 Sans étiquette Vice-président : Aucun
- - L'EMPERATOR12 15 mai 2018 en cours - En tant que super admin, Alex Hip gère le forum.L'EMPERATOR reprend SimLand en main

Résumés des mandats

Mandat Djay I

Premier président de la Nation de Simland, il est élu à une large majorité grâce à l'importante popularité que lui confère son statut de fondateur du pays. Son mandat pose de nombreuses bases de fonctionnement de Simland, notamment l'instauration des États (13 à l'origine), la désignation d'Omega comme capitale fédérale. Sa politique économique place rapidement Simland au rang des premières puissances économiques de la planète, avec la création des premières sim-compagnies simlandaises (simTV, Daily Sims), et le développement d'un réseau terrestre national (deux lignes de TGV). La création du parc Disneyland New Amsterdam est un évènement marquant. L'ère djayienne est aussi mémorable par le fort antagonisme qui se forma entre le Thoulak et les Comores.
Jouissant d'une bonne popularité, il refuse cependant de se représenter.

Mandat Lorenzo

Candidat du parti du président sortant Djay, Lorenzo bénéficie de la popularité de son prédécesseur. Son mandat est cependant marqué par une brusque disparition : à peine un mois après le début de son mandat, Lorenzo quitte le Palais Présidentiel d'Omega (sans pour autant démissionner), et s'exile en Europe. Pour ne pas semer le trouble au sein de la population, Lorenzo s'exprime lors de divers communiqués-express, en déclarant avoir des soucis de santé, mais qu'il sera de retour au pouvoir très prochainement. Le Premier Ministre Muten85 sembre complètement dépassé et n'arrivera pas à assumer seul le Gouvernement. Lorenzo reviendra finalement à Simland, mais bien après son mandat électoral. Il aura donc laissé pendant tout ce temps le pays sans président, et sans projets. Néanmoins l'activité de Simland n'en aura pas été altérée pour autant. Au contraire, les sim-compagnies poursuivirent leur constuction et les flux économiques intérieurs comme extérieurs se développèrent.

Mandat Jaguar I

Son élection marque la disgrâce du PDS suite au mandat de Lorenzo. Accueilli avec enthousiasme par la population après un échec électoral six mois plus tôt), Jaguar montre une image de président très dynamique par ses nombreuses visites dans les villes de Simland et par son activité dans son État, le Grand Sud. La construction de Simland se poursuit petit à petit dans tous les domaines. Après deux mois de mandat, Simland est marqué par le départ du Premier ministre Elbartoz, figure très populaire parmi les Simlandais. Jaguar demandera alors à son ami Djay d'assumer la fonction de Premier ministre, ce qu'il n'arrivera pas à faire avec autant de succès que son prédécesseur. Malgré cela, Jaguar est souvent cité par les étudiants simlandais en tête de la liste des plus grands présidents qu'ait connu Simland.

Mandat Zacksmachine

Zacksmachine arrive au pouvoir après un unique tour très serré qui voit l'opposition entre le parti simsécologiste mené par Manubest, et le MES, qu'il a créé peu avant l'élection. Alors saquiment inconnu en politique, Zacksmachine bénéficie du soutien de Marc Antoine, qui sera son Premier ministre. Son mandat se tourne beaucoup sur le développement des institutions, avec une refonte de la Constitution qui était en vigueur depuis 2004, et l'instauration de la très appréciée Police simlandaise. La réforme économique majeure reste l'instauration de la monnaie nationale, le Simléon, assez difficile à ses débuts mais qui s'impose néanmoins dans les transactions des Simlandais. Assez bien apprécié de la population pour sa proximité et son écoute,il décidera cependant de ne pas briguer de second mandat.

Mandat Manubest

La victoire du PSV est une revanche sur l'élection perdue par Manubest six mois plus tôt. Sa campagne à l'investiture promettait une politique centrée sur des projets écologiques, mais assurant cependant la continuité du mandat Zacksmachine. Cependant, son mandat est interrompu après un mois et demi par une violation de son domicile privé, et des documents tenus secrets éclatent au grand jour. Du jour au lendemain, Manubest est accusé dans la presse (et dans les Forums Simland) de corruption, et de détournements de fonds à la BCS (Banque Centrale de Simland). L'affaire de la BCS commence qualifiée d'«affaire du siècle» par les médias. Le Gouvernement, et le président Manubest en tête de cortège, sombrent dans une impopularité et des mouvements de contestations sont constatés dans tout le pays. Manubest est accusé d'avoir détourné de l'argent à la BCS dans ses fonctions de Ministre de l'Économie du gouvernement précédent. Après plusieurs semaines de révolte de la population et d'impopularité (moins de 2% des simlandiens font encore confiance en leur Président), Manubest démissionne de ses fonctions le 21 mai et s'exile de Simland.

Mandat Jaguar II (intérim)

La démission du président Manubest n'entraînera pas le chaos que la population craignait. Jaguar, ancien Président très populaire de Simland, est appelé à la rescousse par l'Administration de Simland, qui ne veut surtout pas voir Simland sombrer et ne plus jamais refaire surface. Jaguar prend les fonctions de Président par intérim. Il compose un nouveau gouvernement en remplacement de celui de Manubest et nomme une personnalité montante, Yukmouth, comme Premier ministre. Jaguar reprend sa méthode personnelle de gestion du pays, tout en essayant de mener à bien certains projets commencés par Manubest. Le Président Jaguar révise la Constitution de Simland, qui est largement approuvée par les simlandiens. Le Simleon est aussi un combat pour le Président et son Gouvernement, qui dédie une part importante de son action à l'économie. Avec l'instauration des salaires pour les sim-compagnies nationales, et les subventions accordées aux sim-compagnies, c'est la première fois que les simlandiens réalisent vraiment de l'utilité du §imleon. La majorité des citoyens estiment que Jaguar a réussi à enrayer la démission soudaine de Manubest, et le pays a connu un nouveau regain d'activité, tant pour les villes que pour les sim-compagnies. La période de gouvernement par intérim laisse globalement un bon souvenir aux Simlandais.

Mandat Yukmouth

Mandat Djay II

Mandat Max

Élu en Novembre 2007 après un second tour houleux durant lequel le candidat adverse Khrystof essuiera un scandale préjudiciable, Max nomma Condor comme premier ministre de simland et constitua un gouvernement centré autour de ses principaux soutiens du PDS.

Mandat Ag

Tout juste investit président de la Nation, AG redessine le paysage politique simlandais, en s'attaquant d'abord aux projets avortés par le Gouvernement précédent. Il nomme Wahou 1er Ministre, et le tandem AG - Wahou connait très rapidement un franc succès. Son Gouvernement est plus généralement composé de Ministres issus des partis de centristes et socialistes. Dans sa globalité, le Gouvernement Ag connait une bonne popularité sur toute la durée de son mandat. Et ce malgré une deuxième moitié de mandat un peu moins active que la première.

Mandat Sanosuke

C'est aux termes d'élections d'un genre nouveau qu'est élu Sanosuke le 4 Novembre 2008. Conjointement avec Mael, ils vont révolutionner le système électoral avec le principe de collistier. La campagne Sanosuke-Mael '08 est un véritable succès, dès le premier tour ils récoltent 43,90% des voix et au second 62,74% face à Seto. Elu presque en même temps que le nouveau président américain, Barack Obama, Sanosuke et Mael vont entreprendre des lois qui accentuent la démocratie dans la Nation. C'est ainsi que nait le Référendum à Simland, toujours espéré, il a fait parti de nombreuses campagnes présidentielles à travers l'histoire mais c'est véritablement la première fois qu'il est réellement mis en place. Le référendum est associé directement à une des plus importantes lois du Mandat Sanosuke, la vice-présidence. Par soucis de démocratie, les pouvoirs présidentiels ne sont plus dans les mains d'un seul homme mais de deux, le président et le vice-président qui devient réellement le n°2 du pays alors que précédemment, le premier ministre ne semblait pas être le n°2 du Pays. Lors du mois de décembre, le Gouvernement mis en place un forum dédié aux festivités des 5 ans de Simland. Ce fut un réel succès auprès de tout les citoyens. Le président avait invité tous les anciens présidents, ministres en place et Gouverneurs, à faire des discours. Mais, malheureusement, le black-out du mois de décembre 2008 supprima toutes les festivités mis en place. Le président, principal organisateur de l'évenement, du annoncer que les topics ne seraient pas remis en place par manque de temps. La seconde partie du mandat a été caractérisée par l'absence du président, en periode d'examens. Bien qu'il passait de temps en temps, c'est le vice-président qui gérait les principaux dossiers dont les récompenses, la pétition populaire. En ce qui concerne la politique exterieure, Sanosuke accompagné de Mael et de Seto a démarré le projet des ambassades, concrétisé lors du Gouvernement suivant, et à effectué des visites présidentielles dans les autres pays du Globe, notamment aux Etats-Unis d'Amérique, où Sanosuke et Barack H. Obama ont pu réellement exprimer l'amitié simlando-américaine.

Mandat Napoléon la Violette

Napoléon La Violette est élu 12ème président de la nation après un Second tour assez difficile. Ne gagnant qu'avec quelques points par rapport à la majorité (52%), il commence à lancer ses projets dès son investiture. C'est sous son mandat que se met en place le Plan Marshall ainsi que l'ouverture d'ambassades et consulats ou encore le Portail wiki de l'Université.Mais après la période estivale relativement creuse comme à chaque été, l'activité ne reprend plus et le Président ne donne plus de nouvelles. C'est le début de la Crise politique de septembre 2009. De plus, le 26 septembre, le Vice-Président Alex Lews meurt tragiquement. Deux jours plus tard, Jaguar inaugure le 2ème Gouvernement par Intérim.

Mandat Jaguar III (intérim)

Jaguar reprend les rênes d'un pays au plus mal et en pleine crise politique. Il se donne pour tâche de remettre le pays sur place pour l'arrivée du jeu CitiesXL jusqu'aux élections présidentielles d'Octobre 2009.

Mandat Lucas

Lucas est élu 14ème président de la Nation le 15 novembre 2009. Il entame son mandat par le référundum sur la réforme des forums et des États. Suite aux résultats, la réforme des États est abandonnée, mais la réorganisation des forums est poursuivie. Suite à une disparition brutale au bout d'un mois, ces réformes sont brutalement arrêtées. Le vice-président Aachenar mène le pays durant les 4 mois qui restent, alors que l'angoisse des Simlandais va croissant. En conservant donc son titre de vice-président, Aachenar devient donc le nouveau leader du Gouvernement, et, officieusement et en quelque sorte, le nouveau président de Simland. Amputé de son président Lucas, le Gouvernement va tant bien que mal essayer de maintenir la maigre activité économique du pays, en relançant quelques projets, tels que la réforme de la Constitution, qui a d'ailleurs été validée très récemment. L'arrivée de Khrystof au Ministère de l'Economie, qui reste d'ailleurs à ce jour l'un des grands économistes de Simland, va permettre de relancer un peu l'opinion publique du Gouvernement.

Mandat Djay III

Élu avec près de 48%, il a pour tache principale de relancer la machine simlandaise quelque peu fragilisé par la disparition de 2 présidents consécutifs. Et la "crise" démontre ainsi une certains ténacité, décourageant à nouveau une partie de la population. D'échecs en échecs et même de polémiques en polémiques (manifestation générale du 30 avril 2010), le Gouvernement Djay est très vite affaibli, et celui que l'on considérait comme l'un des rares à pouvoir sortir Simland de la "Crise", se retrouve lui-même dans la même situation que ses prédecesseurs, que ceux qu'il avait pourtant vivement critiqués. C'est ainsi que le Gouvernement Djay est le 3e Gouvernement (consécutif) à se retrouver face à l'incapacité de gouverner Simland. Malgré quelques réformes, son mandat sera jugé comme majoritairement décevant par la population.

Mandat Jardas

Premier président de l'USC, il change de chemin par rapport à son prédécesseur avec notamment des le départ une liste importante de ministre et conseiller d'état, ce qui fait que ce mandat aura droit à de nombreuses démissions dès les premiers mois d'activités. "Président Fonctionnaire", Jardas sera à l'origine de nombreuses lois et codes très bureaucratiques, son mandat sera un point d'équilibre qui permettra de remettre en place des structures économiques et sociales, il sera la base du mandat Mael et J-Bar. Il constitue une rupture après la chute d'activité des mandats précédents.

Mandat Maël

Deuxième président AES de l'histoire de Simland, Maël devient le 18ème président de la Nation suite à sa victoire lors de l'élection présidentielle d'avril 2011, il commence son mandat avec Taupin comme vice-président et un gouvernement de 7 ministres. On lui reprochera vite d'être inactif, surtout à la fin de son mandat. L'opposition NPV, menée par Halotime, fut très critique sur l'activité et les promesses de réformes entreprises durant ce mandat, lequel est à l'origine de projets sportifs ou sociaux. Le mandat Mael s'acheva aux alentours de la mi octobre pour laisser pleinement l'espace médiatique simlandais à l'élection présidentielle.

Mandat J-Bar

Président sans-étiquette, J-Bar a gagné les Elections Présidentielles d'Octobre 2011 (face à Halotime et L. Angelus trois semaines seulement après son retour d'exil de deux ans. Ce Gouvernement marque aussi l'apparition d'une nouvelle organisation gouvernementale avec des départements, au nombre de quatre, et de secrétaires officiant dans différents départements. Le Gouvernement J-Bar commence à entretenir certains projets, comme l'Opération Louisiane au point de vue de l'Immigration, ou bien la rédaction du Recueil officiel fédéral. Les fêtes de Simland sont aussi organisées par Ric le chef du Département fédéral de l'intérieur. J-Bar démissionnera le 9 janvier 2012, après son départ inattendu le 14 décembre 2011. Son vice-président, Krides, lui succède alors, comme le stipule la constitution, il organise dans la foulée un remaniement.

Mandat Krides (intérim)

Président sans-étiquette, Krides succède à J-Bar. Il nomme alors un gouvernement très semblable à celui de son prédécesseur. D'une durée de moins de quatre mois, ce troisième intérim de simland est l'un des mandats les plus courts depuis plusieurs années. Au cours de son mandat la contestation grondera jusqu'à un niveau inégalé, les opposants appelant à la démission en bloc du gouvernement. Néanmoins le Président Krides sera relativement épargné par les manifestations lesquels visent quasi exclusivement le vice-président Ric. Durant la majeur partie de son mandat, Krides demeurera absent à l'instar de son Prédécesseur et laissera les rênes du pays au vice-président.

Mandat Fololilalimb

Premier président NPV et second président violetiste, Fololilalimb fut élu dès le premier tour avec un score de 63.16%. Halotime son vice-président s'emploie à constituer un gouvernement de coalition entre libéraux et communistes , issus du Comité Progressiste Simlandais (CPS) et de la société civile simlandaise. La structure gouvernementale est remaniée avec la création de ministères inédits et une équipe réduite. Mais bien que très actif les deux premiers mois le gouvernement perdra rapidement son président, malgré son statut d'administrateur celui-ci deviendra totalement inactif à partir de fin mai par intermittence allant jusqu'à de longues semaines sans donner de nouvelles. De plus son vice-président fut bannit pour incitation à la mauvaise ambiance, pour une durée de 4 jours, ce qui entraînera le président à s'en séparer. JerryMail, maire très actif de Rivendale (QN) et chef de la police, est alors nommé vice-président. Mais celui-ci disparaît aussi vite que Fololilalimb quelques jours à peine après le départ d'Halotime. Après des débuts très prometteurs, ce jusqu'à l'éviction d'Halotime fin Juin, le gouvernement tomba dans l'inactivité. Suite à une absence injustifiée de Fololilalimb et de JerryMail, à l'époque vice-président, l'administration de Simland décide de nommer Metri en tant que Président par intérim en l'absence d'un Ministre d'État.

Mandat Metri (intérim)

A ses débuts Metri nomme Magellan vice-président, nomma Quent policier, Tonio ministre des Régions. Ric fut également chargé du ROF et de la mise en place d'une réforme fédéraliste pour une transition vers un simland confédéral. Par la même occasion, MaxCC démissionne du gouvernement en protestation du manque de légitimité du président et Thib se fait sèchement remercier l'amenant à mettre en scène son suicide pour quitter le pays pour de nombreux mois. Metri occupera la quasi-totalité des Ministères et lance la FEDCOM. Malgré des débuts encourageant essentiellement du à l'activité des États simlandais, Metri se retrouvera ultérieurement attaqué en justice pour insultes et suppression abusive de dizaines de sujets dont des sim-compagnies et les lois de la nation. Le mandat s'achèvera avec la démission de Metri, lequel adresse un "demerder vous" en guise d'au revoir.

Mandat Aachenar (intérim)

Aachenar sera désigné président de la Confédération le 30 Septembre. Durant sa première semaine de mandat il mettra en place la Chancellerie, l'organisation du Conseil des États et nommera un gouvernement composé d'Halotime, A. Gates, Romain et Georgeshub. Il n'occupera que deux semaines la fonction avant de se réfugier dans son palais présidentiel d'Utopia.

Mandat Halotime

Élu le 11 Novembre 2012 avec 64,58% des voix après un mandat agité qui aura connu trois présidents (dont deux par intérim) Halotime est le premier président élu dans le Simland confédéral. Dés les débuts de son mandat, Halotime s'emploiera à revenir aux fondamentaux simlandais en réaffirmant le concept de Nation simlandaise lequel fut effacé avec le pacte confédéral. Le président ouvrira les portes de son administration à la nouvelle génération en plaçant Wah31 à la tête de la Télévision Publique Simlandaise, Romain à la direction de l'Organisme de coopération des états sans oublier les sages avec Khrystof à la chambre du commerce et de l'industrie et Sanosuke à l'ONU. Halotime s'emploiera durant ses premières semaines de pouvoir à conditionner le pays à une nouvelle période d'activité prospère, en préparant pas à pas les divers secteurs d'activité du pays : des médias à l'industrie en passant par les petites simscompagnies.
D'importantes réformes structurelles auront lieu au cours du mois de Décembre notamment sur le Simléon et les Institutions. Yu Langlay, le directeur d'IDEA nommé par Halotime, organisera le concours des Mister Simland ce qui apporta un souffle d'activité sur les États légèrement endormis. Durant ce laps de temps le président lança le projet d'Histoire réelle de Simland, longtemps considéré comme une arlésienne puisqu'il date des débuts de simland. Il en confia la direction à Tonio lequel constitua des groupes de travail pour la rédaction de chaque partie de l'histoire de la nation, direction qu'il abandonnera à CFC et Sebastien12, Ministres de l'Amour quelques semaines plus tard suite à sa démission.
En sus des activités gouvernementales la fin du Novembre inaugurera un changement important après deux années d'exercice du pouvoir au cœur de la nouvelle capitale simlandaise : La Résidence présidentielle sera troquée pour le nouveau Palais présidentiel aménagé à Utopia, de conception plus pratique pour l'exercice de la fonction présidentielle. L'ancienne demeure sera reconvertie en musée consacré aux présidents de simland. Le mois de Décembre sera essentiellement consacré aux préparatif de la neuvième fête nationale : le second Salon des États servant de point d'orgue de festivités placées sous le signe de la diversité, auquel s'ajoutera plusieurs visites gouvernementales ainsi que le concours des Miss Simland qui verra Miss Méridionale élue.
Début 2013, L. Angelus rejoindra le gouvernement en qualité de Secrétaire d’État pour représenter la diplomatie simlandaise et participer à l'écriture de la constitution présentée en Janvier. Après la publication de l'agenda 2013 détaillant les objectifs futurs, le président prendra l'initiative de nationaliser le Groupe Waren dans le but de freiner la désertification économique de simland : la compagnie sera mise en vente dans la foulée et revendue à Romain. Sur initiative présidentielle, après discussion avec Gérald Golay, le Réseau Ferré Simlandais sera crée et permettra l'enregistrement des compagnies de transports étatiques et locales. John Rivers sera nommé à la tête de l'Agence Simland Presse après la démission de Kentleprix lequel s'inscrit dans l'obstruction pure et dure au gouvernement suite au scandale de l'édition Miss Simland 2013. Le 15 février à l'occasion de la mi-mandat, le président publiera un bilan de l'action gouvernementale au cours des trois premiers mois. Le 28 février, Carter cédera son poste de vice-président à Aachenar, pour mieux se consacrer à ses autres activités.

Cette seconde moitié de mandat fut tout aussi chargée avec divers projets parmi lesquels la loi sur jeux officiels de simland, les simland Academy awards, l'Université simlandaise, le code des médias, la visite d'état du président Obama à simland, le guide de l'immigrant etc. Le 28 avril, le président nommera Georgeshub vice-président jusqu'à la fin du mandat pendant que le gouvernement finira les derniers projets cruciaux.

Avant de se lancer en campagne électorale le président publiera son bilan officiel des six mois de présidence. Le 19 mai, il échouera à renouveler un second mandat présidentiel à un million d'électeur près (un vote). Halotime annoncera son retrait momentané de la vie simlandaise le 21 Mai 2013

Mandat Alex Lews

Il est élu le 19 Mai 2013 avec 47,54% des voix face au président sortant Halotime, et rentre officiellement en fonction le 22 Mai 2013. le mandat Alex Lews sera marqué par de profondes réformes et par un apaisement général de la Nation. Le Gouvernement d'Union Nationale va notamment s'attarder sur une réforme du système économique, un changement constitutionnel et un éclaircissement de nombreuses lois notamment sur les compétences des Etats et de l'Etat Fédéral afin d'éviter tous les débordements connus sous le mandat précédent.

Mandat John Rivers

Entré en fonction le 20 Novembre 2013 après une élection présidentielle qui lui aura permis de s'imposer dès le premier tour, le mandat du Président John Rivers est marqué, entre autres, par une rupture de style par rapport à ses prédécesseurs, plusieurs réformes économiques, sociales et culturelles traduisant une politique interventionniste du gouvernement fédéral ainsi que la volonté d'assurer une continuité avec les réformes lancées par le gouvernement du président Alex Lews tout en y apportant quelques changements de style. C'est dans cet esprit que les derniers mois de l'année 2013 sont consacrés à la mise en place de projets avortés du gouvernement précédent tels que le Bureau fédéral de l'économie, la simplification législative et la réouverture de l'Académie simlandaise.

Premier gouvernement à travailler avec le nouveau Conseil des États, le président délégera certains dossiers à traiter en commissions de travail, nottament concernant le domaine des transports et des grands travaux. Cependant les difficultés de coordination de la nouvelle institution conduiront à sa reforme profonde par amendement constitutionnel fin avril 2014 et la plupart des dossiers seront repris en main par le gouvernement.

Mandature des dix ans d'existence de la Fédération, le gouvernement a lancé l'ambitieux projet des Grands travaux d'infrastructures, d'architecture et d'urbanisme. L'économie sera soutenue par le création de la Banque simlandaise d'investissement, la simplication des lois économiques permettant une baisse des tarifs de location des sous-forums pour les sim-compagnies et la mise en place d'un sommet gouvernement-entreprises. La mise en place du Bureau fédéral de l'économie se révélera trop contraignante pour les marchés et présentera de grosses difficultés de gestion. Le BFE sera finalement supprimé le 19 Avril 2014 et le gouvernement adoptera une vision plus libérale quant à l'économie.

Bien qu'ayant bénéficié d'une large adhésion des simlandais pour l'ensemble des projets proposés, le Président John Rivers décidera de ne pas solliciter de suffrages pour une nouvelle mandature. Ce mandat bénéficie encore aujourd'hui d'une certaine notoriété et d'une bonne image générale.


Mandat Alex Lews II

Mandat Latthis

Latthis est élu le 9 novembre de l'an 2015 face à SimHurban avec 51,06% des suffrages. Le début du mandat fût difficile car entaché par le scandale entourant le Ministre Yassou, éclatant 24h après les prises de fonction du nouveau gouvernement et aboutissant à la démission du ministre et son bannissement. Il fût remplacé par Roxboro.

Le mandat sera marqué par de nombreuses visites diplomatiques, notamment en Inde, en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Celles-ci ont eu pour objectif la constitution d'alliances stratégiques pour Simland sur les plans économiques et diplomatiques. Le mandat Latthis sera axé principalement autour de la constitution d'une défense simlandaise viable, avec d'une part l'achèvement d'un programme nucléaire très détaillé et abouti conférant à la Fédération une voix forte face aux autres puissances mondiales, et d'autre part la refonte totale des forces armées simlandaises mettant en jeu le complexe militaro-industiel simlandais grâce à un appel d'offre géant passé par la BSI et ayant pour but d'impliquer les Simcompagnies dans l'avancée de la puissance simlandaise. Cette refonte des armées s'est accompagnée d'une réorganisation des agences fédérales de sécurité, implicant de nombreux appels d'offres pour les villes afin d'en accueillir les locaux, très suivis par les maires à l'époque.

D'autres projets d'envergure ont été lancés tels que le renouveau de Petrosimland qui permit de réveiller le secteur des entreprises d'exploitation pétrochimique avec la création de nombreuses compagnies pétrolières simlandaises comme Athar Gap ou Meridional Petroleum.

Sur le plan culturel, le mandat fût l'un des plus réussis depuis de nombreuses années grâce à l'expertise avisée du ministre Yu Langlay. Ce dernier commença par agrandir le réseau d'écoles SimTech lancé sous le mandat John Rivers. Il fonda également la nouvelle version de l'Université Simlandaise, proposant de nombreux cours intéressants aux simlandais dans des domaines très variés et simplifia le système de l'Académie simlandaise. Enfin, il rouvrit les ateliers sur l'Histoire Simlandaise avec un programme clair, afin de faire avancer ce projet titanesque et fonda l'Office du Toursime Simlandais.

De plus, le mandat Latthis a été le premier à lancer une réelle campagne de communication sur d'autres plateformes que Simland afin de faire connaître la Fédération. Adan, alors Secrétaire d'Etat à la Communication Exterieure plaça plusieurs publicités sur des sites internets dédiés aux Sims et donna une interview sur le site direct-sims.

Bien qu'ayant été assez handicapé par des polémiques stériles et une inactivité chronique du forum et de certains membres du gouvernement, le bilan du mandat Latthis est globalement positif et a permis de nombreuses avancées dans le domaine de la culture, a consolidé les bases économiques jetées lors des mandats précédents, a permis à Simland de diposer d'une armée à l'organisation claire et réaliste, et a instauré une politique internationale forte pour la Fédération.

Mandat Kentleprix

Le mandat Kentleprix ne restera pas dans les annales. Il sera marqué par un immobilisme profond et une inactivité de plusieurs ministères. Le Président donnera sa démission au milieu de son mandat et laissera la place à Sim Hurban, son Vice Président.

Le mandat Kentleprix voit tout de même quelques projets comme la poursuite de l'Histoire de Simland, lancée sous le mandat Latthis, la réforme controversée des lois économiques ainsi que la visite du ministre des affaires étrangères aux îles Fidji.

Mandat Sim Hurban (intérim)

Le début du mandat de Sim Hurban est lourd et court (2 mois). Lourd car le précédent président, abonné absent durant quasiment tout l'été, à paralysé le pays. Il hérite donc d'un mandat Kentleprix désastreux et d'une activité générale en berne. Néanmoins son mandat s'inscrit dans la continuité du mandat Kentleprix faute de plus de temps. Il choisira un Gouvernement d'ouverture qui se voudra actif pour tenter de relancer la machine.
Sous sa mandature, au niveau international, le Traité de Non Prolifération des armes atomiques est signé, mais pas ratifié. Jugeant important la dissuasion nucléaire du fait de la situation géographique de Simland. Ensuite, en conséquence de la crise migratoire syrienne, Simland accueil 20 000 réfugiés réparties dans tous les états de la Fédération.
Au niveau politique intérieure, une première polémique entoure la tenue des élections générales dans lesquelles la Présidence ne tiendra pas de vote suite aux candidatures uniques dans la totalité des états de la Fédération. Seul le Lewsland avait deux prétendants, mais ceux-ci se sont entendus afin d'avoir un bi-gouvernorat. Une seconde polémique débute lorsque la Génésie décide de fonder une entreprise militarisée afin d'assurer sa sécurité. Des états s'offusquent allant jusqu'à organiser un sommet afin de réagir à la menace de la «junte génésienne». Sommet avorté suite à l'intervention du président Sim Hurban du fait du démantèlement de Frontax, la société génésienne incriminée. Mais cela n'apaise pas les tensions. (suite à écrire ;-) )

Second point du mandat Sim Hurban, la réorganisation de la portion du forum tenant à l'accueil des nouveaux arrivants à Simland. Une nouvelle section voit le jour et les sujets sont améliorés et sont plus clairs.

Dernier point, la finalisation du projet de billetterie; le simléon a enfin ses pièces.

D'un point de vue général, l'activité est revenu d'une certaine façon, mais est largement dominée par l'élection présidentielle.

Mandat Gwench

Artdetail.gif Article détaillé : Gouvernement Gwench

Mandat CFC

Artdetail.gif Article détaillé : Gouvernement Christiaansens (fédéral)

Mandat Diozzo

Artdetail.gif Article détaillé : Gouvernement Diozzo

Mandat Sim Hurban II

Artdetail.gif Article détaillé : Gouvernement Sim Hurban II

Mandat Yu Langlay

Artdetail.gif Article détaillé : Gouvernement Langlay

Mandat Alex Hip

Artdetail.gif Article détaillé : Gouvernement Hip

La crise profonde et le Putsh Militaire

A partir du 13 mai 2018, Simland est confronté à une énième crise majeure, d'importance exceptionnelle : l'absence d'élection présidentielle. Pas de candidat, peu de simlandais, pas d'activité... Bref : une période d'anomie s'ouvre à Simland. Tout semble possible, puisque personne ne dirige quoi que ce soit, et pourtant rien ne se passe.


Le pays étant en proie à une importante crise diplomatique et sombrant dans l'Anarchie, Le parti 2092 dirigé par l'EMPERATOR prend la tête du Gouvernements Simlandais le 15 Mai 2018.
Depuis cette date, le pays est dirigé d'une main de fer et l'opposition est systématiquement épurée.
8 décembre 2019 à 11:50 (UTC)

Résidence

Lien interne

Lien externe


Portail Politique Ceci est une page du Portail politique Portail Politique
Découvrez la vie politique de Simland grâce au portail Politique


Drapeau de Simland Les Présidents de la Fédération de Simland Drapeau de Simland
Djay | Lorenzo | Jaguar | Zacksmachine | Manubest | Jaguar II | Yukmouth | Djay II | Max | Ag | Sanosuke | Napoléon La Violette | Jaguar III | Lucas | Djay III | Jardas | Maël | J-Bar | Krides | Fololilalimb | Metri | Aachenar | Halotime | Alex Lews | John Rivers | Alex Lews II | Latthis | Kentleprix | Sim Hurban | Gwench | CFC | Sébastien | Sim Hurban II | Yu Langlay | Alex Hip


Drapeau de Simland Pouvoir exécutif de la Fédération de Simland Drapeau de Simland
Président · Vice-président · Ministre d'État

Ministre des Affaires étrangères · Ministre de l'Économie · Ministre de l'éducation, de la culture et des sports · Ministre de l'Immigration · Ministre de l'Intérieur · Porte-parole · Représentant auprès des Nations Unies