Santa Maria

Un article de WikiSimland 3.0.
Aller à : navigation, rechercher
SANTA MARIA
Villes de Simland
SantaMariaCommonwealthChristmasEd.png
Skyline.png SantaMariaChristmasFinancialDistrict.png
Le Financial District pendant les fêtes

SealAndFlagOfSantaMaria.png

Sceau & Drapeau de Santa Maria
Surnom : "Port-Royal"
Localisation
Pays Drapeau de la Nation de Simland.jpg Simland
État Papayadrapeau.jpg Papaya
Affiliation MercentFlag.jpg Mercent
Localisationsm.png
Localisation de Santa Maria
Cartographie Nationale)
Administration
Magister Sir Lucius Angelus
(Conservateur)
District 10 (voir détail)
Code Postal 09200
Indicatif téléphonique en cours
Démographie
Population (2013) 1 851 199 habs
Aire Ubaine 3 143 545 habs
Densité 2003,53 hab/km²
Langues officielles Anglais, Français
Économie
Budget $490M
PIB $241.0B
PIB/Habitants Mercent $76659
Taux de Chômage 5,4%
Aéroport Aéroport International de Santa Maria
Port Port International de Santa Maria
Gare centrale Santa Maria - Central Station
Géographie
Superficie 1409,19 km²
Altitude +1 m
fuseau horaire UTC-11
Lien Topic de la ville
SantaMariaKingsPark.jpg
Kings Park

SantaMariaPlaceEdouardVII02.png
Place Edouard VII
SantaMariaGare.jpg
Gare Centrale de Santa Maria

LogoMercent.png <span; style="font-weight: ; font-size: 1.1em; color: #ffffff ">Commonwealth of Mercent</span> LogoMercent.png

Cet article traite de la ville de Santa Maria situé au cœur du Mercent Britannique; pour plus de détails consultez l'article wikisimland du Mercent
MercentHeaderChristmas.png


          Etoileor.png Vous lisez un article de très bonne qualité ayant été classé or par les Wiki-administrateurs



Santa Maria, officiellement the City of Santa Maria est une grande ville simlandaise, située dans l'État de Papaya. Elle se trouve au nord du Mercent historique, à proximité de la cité de Mercentille.
Avec ses 3 143 545 habitants (aire urbaine), Santa Maria est l'une des plus grandes villes du Sud Simlandais. Elle est un des poumons économiques et d'activités du Mercent, de Papaya, et plus généralement de Simland.

Santa Maria se repose sur une histoire coloniale très riche et une position géographique stratégique, qui en font un point de convergence des flux internationaux (transport, économie, culture...). Elle comporte notamment un des plus importants port du pays ainsi qu'un des aéroports internationaux simlandais les plus fréquentés. Elle est de fait une destination touristique et culturelle majeure de Simland. En outre, ses industries et son grand quartier d'affaires de Financial District lui permettent de peser très fortement sur l'économie de Papaya et de Simland. La Prestigieuse Université de Santa Maria enfin, est considérée comme l'une des meilleures du pays et figure dans les meilleures places des classements internationaux, ses laboratoires de grandes envergures contribuent à faire de Santa Maria un pôle de recherche d'excellence.

Son maire depuis plus de 10 ans est le conservateur Sir Lucius Angelus (RPD). c



Historique

Le port de Santa Maria au XIXe siècle

Naissance d'un petit comptoir


L'histoire de la ville et du Vieux Port commença par la création d'un comptoir par des colons venus de Florence et de Gênes au début du XVIIe siècle. Son but initial était de permettre aux marchands florentins et génois de disposer d'un pied à terre dans le nouveau monde, pour procéder à des ravitaillement et aux activités commerciales avec le continent, les Indes et les Amériques. Rapidement, sa baie fut utilisée comme un refuge pour les bateaux lors de tempêtes, ce qui amèna à l'édification de structures pour accueillir les marins, et d'un petit port de pêche pour les colons. Le Bassin du port fut creusé au milieu du siècle et sa levée fut achevée vers 1670. Des activités de pêche, mais aussi de commerce se développèrent.
Plus tard on découvrit la richesse inhabituelle des sols de la région qui commença à être l'objet de nombreuses convoitises de la part des autres puissances coloniales de la région, et notamment de la part des français installé non loin de là à Mercentîle (qui donna plus tard le nom Mercentille).

Changement de main, début de l'influence française


Après un siècle de prospérité, Santa Maria peu défendue tomba finalement entre les mains des français désireux de s'étendre depuis leur comptoir de Mercentille, conscients de l'importance stratégique d'un port comme Santa Maria dans la région nouvellement dénommée Mercent. Les français commencèrent à protéger et à développer Santa Maria en investissant beaucoup de capitaux, pour éviter qu'elle ne tombe un jour dans les mains des espagnols ou des autres nations européennes. Avec l'impulsion des français, le développement de Santa Maria est sans égal, et son port devint très vite un lieu réputé et fonctionnait en complémentarité avec Mercentille. Le district de Saint Michel devint un lieu de négoce de pierres et vit naître de nombreuses banques. Les villes de Santa Maria et Mercentille ainsi rassemblée formèrent le Mercent, une des régions les plus riches et les plus peuplées de l'empire français. A la chute du Premier Empire, tout le Mercent se souleva face au Roi Louis XVIII, et au gouverneur militaire français. En 1917, une partie du port militaire fut saccagé, et les bâtiments officiels furent occupés par la foule lors du soulèvement de régiments constitués autour d'anciens fidèles à napoléoniens qui chassèrent le gouverneur. Le Mercent se déclara alors indépendant et fut engagé dans une guerre de 4 ans avec l'ancienne métropole. Les navires de Santa Maria jouèrent un rôle important, et finalement en 1821 le Royaume du Mercent est reconnu par la France. Le 8 mai 1821, le Roi Édouard Ier et la Reine Cassandra furent alors couronnés en la Cathédrale Notre-Dame de Santa Maria. Si Mercentille est choisie comme ville royale, Santa Maria continua d'être une plaque tournante du commerce au XIXe siècle et accueillit les différentes Compagnies européennes en son port. C'est une période faste pour la ville qui dans l'euphorie du Royaume du Mercent et de la manne du commerce se dota d'un centre ville digne des métropoles européennes. Santa Maria s'inspira très largement des grandes cités anglaises, un style ramené par les marchands anglais qui faisait fureur dans les salons mercentais.

Santa Maria : le Port des Rois


Les frégates mercantaise stationnée au Port Royal de Santa Maria ont joué un rôle prépondérant dans la guerre des Comores

Continuant de se développer Santa Maria servit de plaque tournante pour expédier les richesses du nouveau monde vers l'Europe, tandis que Mercentille devint une place financière de premier plan. A la création du Royaume Santa Maria est faite Magisterium, c'est à dire qu'on lui confia l'administration des terres alentours et qu'on la dota d'un Conseil de Magistères. Le Port acquiert alors un statut royal et accueille la Marine Royale du Mercent et ses lourds bâtiments de guerre. Elle joue un rôle déterminant lors de la guerre des Comores en utilisant l'argent généré par les exploitations aurifères du Mercent pour armer des frégates. Le conflit se solde par la victoire des mercentais et permet d'accroire encore la puissance de Santa Maria et de Mercentille. C'est à partir de cette époque qu'on commence à parler familièrement de Santa Maria comme le "Port-Royal" ou "le Port des Rois".

Lorsque le Roi Guillaume décède en 1895, Santa Maria porte lourdement le deuil de son monarque victorieux. Elle accueille les réfugiés qui fuirent l'horreur des terribles incendies qui ravagèrent Mercentille. Proche des anglais, les parlementaires de Santa Maria appuyèrent à l'unanimité le rattachement à l'Empire Britannique plutôt que devenir une République.

L'influence anglaise


Sous l'influence anglaise, Santa Maria se modernise et conforte la place de son port qui n'est plus à l'échelle de l'Empire qu'un port parmi d'autres. La Marine Royale est très vite remplacée par la marine de l'Empire, ses bateaux sont modernisés tandis qu'on vent comme bois de chauffage les anciennes frégates. Le port s’agrandit grâce aux anglais et il acquiert une dimension internationale, à tel point qu'il monopolise les arrivées de marchandises sur la côte Est. Seule la construction du Port de Zeroing City au XXème siècle remettra en cause cette suprématie. Le Surintendant L'économie se diversifia alors voyant émerger les industries modernes, l’exploitation des minerais de houilles et le développement de la sidérurgie. L'époque est riche pour Santa Maria qui voit sa population tripler et au début du XXe siècle face aux arrivées massives d'immigrants européens, venus chercher une nouvelle vie.
Ville de l'Empire britannique, Santa Maria participe avec le Mercent à l'effort de la Première Guerre mondiale en envoyant de nombreux hommes à la guerre, principalement des marins, mais aussi des aviateurs. Les femmes de leur côté travaillent fièrement dans les usines de munitions et d'obus pour bateau dans les manufactures de Brown & Cie qui demeurent aujourd'hui en activité. Il en est de même durant la Seconde Guerre mondiale où Santa Maria accueille une base militaire américaine et sert de quartier général pour la Marine dans le conflit contre le Japon.

Les vieux quartiers anglais de la City

Après la guerre la ville est visitée sous les acclamations pas le victorieux Roi Georges VI qui est reçu dans les Grands Salons de la ville. L'économie continua alors à se développer à son paroxysme, on construit à Santa Maria un grand quartier d'affaires qui du fait des politiques économiques et fiscales avantageuses du Mercent pèse lourd dans les flux dans la région Pacifique. Dans les années 80 plusieurs scandales financiers éclaboussent de grandes entreprises anglaises qui viennent à Santa Maria pour échapper aux impôts des pays d'Europe. Le Mercent est alors à cette époque considéré comme un paradis fiscal. Progressivement, le pays s'est accordé avec ses voisins simlandais et des rapprochements avec les Comores eurent lieu, pour aboutir avec l'accord de sa Majesté la Reine Elizabeth II, à l'intégration du Mercent à Simland en 2003.

Intégration simlandaise


Lors de l'intégration à Simland, Santa Maria par sa culture et sa taille importante reste une ville de premier plan. Profitant de ses liens forts avec Mercentille elle conserve aujourd'hui un impact économique majeur à l'échelle de Papaya et du pays. Son port est de loin le premier port d'importation et d'exportation vers les États-Unis et le Canada.

Géographie

Situation


ci-dessus la situation géographique relative de Santa Maria

Santa Maria est située au nord de l'ancien État des Comores et au sud dans l'actuel État de Papaya, au bord de l'océan pacifique et à proximité de l'autoroute A1 et de la ligne de TGV longeant le littoral.

Elle est constituée autour de la Baie de Santa Maria, délimitée par le Cap des Autrichiens, et le Cap Adélaïde, choisit par des collons au début du XVIIe siècle, pour la beauté du lieu et la protection assurée aux bateaux.

L'agglomération de Santa Maria est principalement constituée d'une interminable banlieue pavillonnaire serpentant le long de la côte autour du littoral caractérisé par un urbanisme très dense.
La plus grande part des habitants de la ville Intramuros se situent dans les districts 2, 5, 6 et 7. Le 5ème district est la zone dans laquelle la densité d'habitants au kilomètre carré est la plus élevée, elle atteint 2 à 3 fois celle de la ville toute entière. Le 8ème district est quant à lui de taille moyenne par rapport aux 9 autres que comptent la ville, de surcroît sa densité est l'une des plus faible.
Certains districts comme le 3 ou le 7 sont composés de parties de densités inégales, dans le sud du 8ème par exemple elle est très élevée, tandis que les quartiers de Saint Michael ou de Marlbury sont de densité encore plus faible que celle du 8ème.

Climat


Le climat est de type méditerranéen avec influence notoire tropicale. En été les températures sont stables et chaude, tandis que l'hiver elles sont relativement instables en raison de l'influence de l'océan pacifique qui borde la ville. Le vent y est doux et peu violent. L'automne est caractérisé par de fréquent épisodes pluvieux.

Mois Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures minimales moyennes (°C) 8.1 9.4 11.2 12.6 18.3 23.4 22.1 21.5 16.2 12.2 10.5 9.2 14.4
Températures moyennes (°C) 11,8 12,8 14,2 15,8 20,2 26,4 28,7 27,5 21,9 17,3 14,2 12,0 18,6
Températures maximales moyennes (°C) 14,4 15,3 17,5 19,0 24,6 31,6 32,3 30,2 25,1 19,5 15,2 13,5 24.9
Moyennes mensuelles de précipitations (mm) 87.2 50.3 64.0 72.3 49.8 15.2 11.2 8.0 26.5 103.5 92.1 78.0 658.3
Record de froid (°C) -4,8 -3,8 -3,2 3,8 5,2 8,4 9,7 12,5 11,9 5,3 0,2 -8,7 -8,7
Record de chaud (°C) 22,8 23,8 24,2 26,8 30,2 37,4 36,7 37,5 33,9 28,3 26,2 22,0 37.5
(Ci-dessus les statistiques climatiques de Santa Maria)



Climat marianais
Ville Santa Maria
Ensoleillement (h/an) 2589
Pluie (mm/an) 758,3
Neige (j/an) 1
Orage (j/an) 37
Brouillard (j/an) 2



Le monument Edouard VII sous le Soleil de Santa Maria


Le record absolu de basse température a eu lieu dans la nuit du lundi 27 au mardi 28 décembre 2010 lors de la vague de grand froid touchant simultanément un grande partie du territoire simlandais, provoquant des chutes de neige intenses dans les États du Nord, et des baisses de températures violentes dans les États de la côte Est simlandaise.

Lors de cette baisse de température, le système portuaire s'est trouvé perturbé par la formation de glace dans les bassins piégeant les plus petits bateaux.

La saison des pluies en automne



Les Districts

Morphologie Urbaine

L'aire urbaine de Santa Maria est séparée en plusieurs districts et quartiers constitués au fil du temps autour d'anciens villages progressivement inclus dans la ville. Il existe officiellement 10 districts qui découpent la ville, même s'il existe des zones non-officielles auxquelles on fait souvent références par habitude (par exemple le Port de Santa Maria qui géographiquement se situe dans plusieurs districts). Les districts de la City et de St Michael constituent le cœur historique de la ville où se situe la plupart des administrations; les activités financières sont quand à elles concentrées au sein du Financial District; et enfin les activités industrielles et commerciales sont en grande partie localisées dans les districts de Wheeland (Port et Gare de marchandise), Stauton (l'Aéroport International) et Hatfield.

Subdivisions de Santa Maria


Vue du Financial District avec au premier plan la splendide tour Art Déco de la Brown & Cie
  • Financial District
  • City of Santa Maria
  • St Michael
  • Marlbury
  • Chester
  • Kington
  • Llangeler
  • Staunton
  • Hatfield
  • Wheeland

Financial District



Véritable ville dans la ville, le Financial District de Santa Maria constitue le quartier d'affaire de la ville. Il comporte de nombreux immeubles de bureaux de grandes entreprises internationales et nationales. Financial district au même titre que le World Square de Mercentille bénéficie de Lois économiques avantageuses issues de l'héritage du Mercent. Ces lois en font un centre particulièrement attractif pour les grandes entreprises financières, les grands groupes d'assurances et les grandes banques.
Principalement composé de bureaux et de salles de marchés, le Financial District accueille aussi quelques bâtiments résidentiels huppés en particulier depuis les 20 dernières années. Il est aussi le siège des archives de Santa Maria et du Musée des sciences naturelles.
Sa construction a commencée à la fin du XIXe siècle, en réaction au développement des industries. On peut s'attarder en particulier sur la Brown Tower, une des premières grandes tour de la ville d'architecture Art Déco. Sa skyline très moderne est considérée comme l'une des plus belles de Simland (voir Architecture à Simland)

Le Vieux Port


Vue du Vieux Port


Anciennement utilisé comme petit port de pêche et de commerce, aujourd'hui seules les activités de pêche de loisir et de plaisance demeurent. Les autres activités portuaires ont été transférée dans les bassins construit plus tard et bien plus moderne du Port International de Santa Maria.


Composé d'un petit bassin creusé par les collons florentins, et entouré par des battisses construites sous ordonnance du gouverneur militaire français au cours du XVIIIe siècle, et de Notre-Dame de la Mer de Santa Maria.


La Basilique Notre-Dame de la Mer de Santa Maria, est l'un des ouvrages religieux les plus importants d'un point de vue historique pour la ville. Faite basilique au cours du XIXe siècle, elle abrite une statue de la Vierge Marie vénérée par les pêcheurs du ports et par les marins qui ne manquaient pas d'aller la prier avant de reprendre la Mer. De l'architecture du lieu, on retiendra l'entrée principale qui est pourvue d'un fronton à jour maintenu par 6 colonnes, et la façade qui est d'un style simple droit, épuré, caractéristique du Néoclassique. L'ensemble est couvert par un Dôme à pans apportant à l'église une grande clarté.

Le Cap des autrichiens


Vue depuis les hauteurs


Haut lieu historique et richesse naturelle de la ville, ce cap accueille un Consulat dans l'ancienne Villa du Gouverneur militaire. Elle fut édifiée à la fin du XIXe siècle simultanément à un hôpital militaire construit lui aussi sur les hauteurs. Non loin des Vieux Quartiers, le cap bénéficie d'une protection de la mairie rendant l'ensemble des terrains non-constructibles, permettant ainsi la protection de la faune et de la flore unique de la côte sudiste. De plus un autre arrêté rend la navigation interdite aux gros bateaux de ce côté de la Baie de Santa Maria, dans le but de protéger la barrière de Corail.



(Ci-dessus des images du cap, et plus particulièrement le Consulat d'Autriche à Santa Maria)



Engagement dans la protection de l'environnement


Coraux


Depuis des années, le conseil municipal de Santa Maria et plus particulièrement la commission sur les questions environnementales (composée notamment des conseillés municipaux AES) a fait modifier de façon drastique les conditions d'obtentions des permis de construire le long de la côte, rendant même impossible les nouvelles constructions en bord de littoral sur l'Est de la ville et les hauteurs du Cap des autrichiens. Cette même commission est par ailleurs responsable de l'implantation intensive d'arbre depuis 20 ans le long des kilomètres de plage de Santa Maria.

Les spécialistes des écosystèmes de l'université Santa Maria, qui avaient tiré la sonnette d'alarme quelques années plus tôt, ont publié récemment des articles dont les statistiques montrent le retour sur la côte d'espèces qui n'y séjournaient plus depuis plusieurs décennies. La végétation est par ailleurs particulièrement soignée, et est entretenue par une équipe municipale de jardiniers.


D'autre part, les océanologues de l'USM ont obtenu au début des années 2000 l'interdiction de naviguer pour les bateaux de plus 5m à l'est de la baie dans le but d'y protéger les coraux et les poissons en perditions depuis l'intensification des activités portuaires. La vitesse des bateaux y est en outre limitée à 10 nd. Ces fonds marins uniques bénéficient depuis d'une classification spécifique rendant la baignade interdite et une règlementation très stricte et encadrée des activités de plongées.

Le respect de l'ensemble de ces dispositions est assuré par une équipe de gardes côtes, dont les prérogatives peuvent les amener à confisquer tout bateau contrevenant, et à verbaliser les abus.

(Ci-dessus des images de la côte protégée)


Kings Park


Le logo du Département en charge de l'entretien des parcs à Santa Maria


Véritable institution à Santa Maria, le Kings Park est le plus vaste et le plus fréquenté des parcs de Santa Maria. S'il est difficile de situer précisément la date de la création de ce parc, c'est au temps du Royaume du Mercent que ses premières allées furent réellement dessinées. Son embellissement et son allure actuelle sont le résultat des travaux entrepris pendant le Dominion anglais.

Outre ses dimensions colossales, Kings Park est particulièrement apprécié par les marianais du fait des nombreux bosquets et zones aménagées. Notamment son plan d'eau artificiel et les serres du Jardin Botanique Royal de Santa Maria et sa collection de flore unique à Simland.

(Ci-dessous des images de Kings Park)

Démographie

Population



L'évolution démographique de Santa Maria est caractérisée comme les villes du continent américain par de forte vagues d'immigrations qui on progressivement gonflées la taille de la population. Aujourd'hui, Santa Maria est la quatrième ville de l'État des Comores en terme de population et une grande ville à l'échelle de la côte est simlandaise. Elle est située non loin de Mercentille et Sun City et d'autres villes d'importances de la côte ouest papïote.


Evolution Démographique de la ville IRL

Aout 2009 Septembre 2009 Octobre 2009 Novembre 2009 Juillet 2010 Septembre 2010 Octobre 2010 Décembre 2010
97 249 120 687 165 840 178 326 223 597 650 000 750 000 1 032 836

Evolution Démographique de la ville
(source : Mairie de Santa Maria)

XVIIe siècle XVIIIe siècle XIXe siècle 1920 1960 1980 1990 2010
2 500 6 000 30 000 358 338 523 234 650 000 750 000 1 032 836

Caractéristiques démographiques et sociales
en % (2010)
Indicateur : Santa Maria
Hommes (%) 46,4
Femmes (%) 53,6
Âge médian 38,8
Moins de 18 ans (%) 12,3
18-64 ans (%) 71
65 ans et + (%) 16,7
Revenu/hab. (€) 43 854
Taux de pauvreté (%) 6.5

Caractéristiques démographiques


Un quartier typique marianais


La moyenne d'âge des marianais est de 38.8, un chiffre qui s'explique par d'une part une proportion importante d'étudiants (près de 40 000 étudiants), et d'autre part l'installation de gens plus âgés intéressés par le climat doux et agréable, ainsi que les infrastructures nombreuses liées au statut de station balnéaire de la ville.

Le revenu moyen est de 43 854 € par an et par habitant, une moyenne plutôt élevée, bien que cette moyenne ne reflète pas les inégalités de salaires observables entre les arrondissements.






Origines Démographiques


Les différences d'origines démographiques de la ville sont liées à sa complexe histoire, rythmées par les influences successives des nations européennes, ou par les vagues de migrations provoquées par les événements géopolitiques depuis sa création jusqu'à nos jours.
Ainsi, Santa Maria a su développer un caractère cosmopolite aujourd'hui renforcé par le tourisme, permettant chaque année d'augmenter significativement le nombres de personnes présentent.

Origines par continent Pourcentages Origines par pays Pourcentages
Européens 79% Anglais 22%
Français 21%
Italiens 17%
Nord-Américains 11%
Autrichiens 8%
Asiatiques 10% Japonais 6%
Chinois 2.5%
Coréens 1.5%
Africains 4% Afrique subsaharienne 3.5%
Afrique du Nord 0.5%
Autres 7% Autres 7%

(Ci-dessus tableau des origines démographiques)


Langues


La langue officielle est l'anglais. Toutefois les origines culturelles des marianais étant variées de nombreuses langues sont employées dans la sphère privée. La langue la plus parlée est clairement l'anglais du fait de l'histoire de Santa Maria intrinsèquement liée au Commonwealth du Mercent, mais le Simlish et le français reste des deuxièmes langues relativement courantes.

Religions


Cathédrale Notre-Dame de Santa Maria (catholique)
  • Catholique : le Diocèse de Santa Maria est l'un des nombreux diocèses de Papaya. Il est l'un des plus anciens de Simland, et un des diocèses suffragants de l'Archidiocèse de Papaya (siégeant à Mercentille). L'évêque titulaire actuel est monseigneur Paul Heitz qui a pour auxiliaires NN. SS. Jacques Dubois et Pierre de Menois. Le diocèse comporte encore aujourd'hui plus de trois cents paroisses, plusieurs monastères, couvents et abbayes.
  • Protestantes : au total, sous les différentes dénominations des Églises protestantes, il y a cent dix-sept lieux de cultes (églises et temples).
  • Juive : Santa Maria compte vingt-deux synagogues.


On estime que 68% de la population de Santa Maria est catholique, 25% des marianais sont quand à eux protestants (anglicans, évangélistes, luthériens, réformés...), 5% sont de confession juive, et enfin 2% appartiennent à d'autres cultes divers (Musulmans, Mormons...).


Politique et Administration

Administration locale

La place Edouard VII aux couleurs du Royaume-Uni pour l'anniversaire du règne de la Reine Elizabeth II

L'administration de Santa Maria est organisée en deux niveaux distincts. Au niveau de la ville les décisions sont prises par le Magisterium de Santa Maria, tandis qu'au niveau local ce sont les districts qui les prennent.
Le Magistrium de Santa Maria définit ainsi la stratégie globale de développement de la ville, tant sur les points économiques, sécuritaires (lutte contre la criminalité et lutte incendie) et sur les questions de transport. Son origine remonte à la création du Royaume du Mercent, et il se compose de 15 membres élus par le peuple. Leur dirigeant prend le titre de Magistère de Santa Maria en plus de celui de maire et reçoit le style "the Right Honourable". L'actuel Magistère est le conservateur Sir Lucius Angelus.
L'ensemble du conseil du Magisterium de Santa Maria ainsi que le Magistère siègent au Santa Maria City Hall situé Place Edouard VII dans le central district.

Il existe enfin 10 districts qui ont la charge de gérer les affaires locales, les écoles, les affaires sociales et le ramassage des ordures ménagères. Chaque district est gouverné par un conseil élu pour 4 ans.
Enfin les représentants locaux et les représentants des différentes confréries de métiers (juristes, banquiers, médecins...) forment avec les membres du Magisterium le Grand Conseil (The Great Council of Santa Maria) qui se rassemble tout les 4 ans après chaque renouvellement de mandature.

Administration d'État

Seau de Santa Maria

Santa Maria était avec Mercentille, jusqu'en 2003, le siège du gouvernement du Commonwealth du Mercent, elle accueillait en tant que grande ville d'une nation indépendante des ambassades, et possède toujours aujourd'hui un quartier diplomatique important. En outre une partie des ministères disposaient de services à Santa Maria.

Depuis l'intégration à Simland, Santa Maria a perdu de son importance politique à l'échelle de Papaya au profit de Mercentille, la capitale.

Drapeau et Sceau

Le sceau actuel du Magisterium de Santa Maria est la synthèse de différents éléments du symbolisme propre au Mercent et à Santa Maria. Premièrement on peut souligner la dominance du bleu, couleur de la monarchie mercentaise et du Mercent en général, ensuite la croix jaune, symbole de la City de Santa Maria (seul élément présent sur les armes de la City). Enfin les deux fleurs de lys de part et d'autre de la croix et le chevron gris sont des éléments repris aux armes du district de St Michael (fondé sous le nom de St Michel par les français). Ces deux districts sont les plus anciens et pour cette raison ils ont été associés pour donner les armes de la ville.

Jumelages

  • USA.jpg Miami (USA)
  • Drapeau.Allemagne.png Hambourg (Allemagne)
  • AUTRICHE.jpg Salzbourg (Autriche)
  • JAPON.jpg Sapporo (Japon)

On peut citer aussi Mercentille, ville sœur de Santa Maria qui bénéficie d'un partenariat historique.

Economie

Généralités

Financial District

L'économie du Mercent repose depuis sa création sur le tamdem Mercentille - Santa Maria. Originellement l'économie du Mercent était principalement tournée sur l'exploitation des nombreuses richesses du sol mercentais en particulier les richesses aurifères, mais aussi l'extraction de pierres précieuses. Dans ce contexte le Mercent dans son ensemble a profité d'un essor économique rapide et fort, à tel point que le Mercent est une des régions les plus riches du monde en terme de PIB par habitant. Plus récemment les industriels du Mercent se sont tournés vers les très riches poches de gaz naturels présentes dans le sol assurant un nouvel essor exceptionnel pour le Commonwealth.

Aujourd'hui l'économie de Santa Maria est extrêmement dynamique, d'une part en raison sa position stratégique au Sud de Simland, lui assurant une place de choix dans les flux internationaux (financiers, fret et humains), et d'autre part grâce à ses relations intrinsèquement liées à Mercentille, place financière mondiale. Le Port International de Santa Maria est pour ces raisons l'un des plus importants de Simland, il attire et concentre la plus part des bateaux provenant de la région de l'Asie du Sud et de la côte ouest américaine. Cette importance se justifie également par certains facteurs historiques, non seulement parce que le port est l'un des plus anciens de la région, mais surtout en raison de la politique fiscale du Royaume du Mercent et ses droits de douanes qui de tous temps ont été favorables au commerce. Depuis le XXe siècle, le Port de Santa Maria est ainsi le premier port d'exportation de Simland, en particulier depuis de renouveau de l'industrie à Papaya.

Mais l'économie de Santa Maria ne repose pas uniquement sur son port international, elle accueille également un grand centre d'affaires lié à celui de Mercentille accueillant de nombreuses entreprises internationales et simlandaises. Sa proximité avec Mercentille, ainsi que le système très haute fréquence des transferts, et les algorithmes de la Bourse de Mercentille font que les échanges financiers sont très rapides, à tel point que les traders ironisent très souvent en disant qu'un building du World Square et un autre du Financial District de Santa Maria son comme des voisins, et que les deux quartiers ne font en réalité qu'un.

Le Port International

Tourisme

Destination du Sud prisée, Santa Maria affiche un parc hôtelier particulièrement dense. Le tourisme constitue une pierre angulaire de l'économie de Santa Maria. Elle est l'une des destination touristique de luxe les plus fréquentée de la Nation, et en particulier le long de ses grandes plages de sable blanc où de nombreux grands noms de l’hôtellerie se côtoient : Hilton, Georges V... Toutefois, Santa Maria ne se limite au tourisme de luxe, et est aussi une destination touristique "de masse", elle accueille ainsi chaque année plusieurs millions de visiteurs (simlandais et étrangers) désireux de profiter des bienfaits du Soleil du Mercent et des magnifiques paysages marianais uniques au monde.

Port International de Santa Maria

Le Port International de Santa Maria est le plus important port d'exportation de Simland (en terme de tonnage). Il est situé au nord de la ville. Initialement le port de Santa Maria était principalement un port militaire, il accueillait les lourds bâtiments de guerre de la Marine Royale du Mercent, et un port de commerce avec la métropole. Finalement son développement s'est rythmé avec l'explosion de l'économie du Mercent et surtout autour de l'exportation de pierres précieuses et de métaux nobles (en particulier l'or). Sous l'administration britannique, sa croissance fut sans égale et conduisit au port tel que nous le connaissons aujourd'hui. Au cours du XXe siècle, de larges bassins de commerce furent creusés au nord pour accueillir d'immenses porte-conteneurs en provenance du monde entier. Sa position stratégique lui permet d'être un nœuds incontournable et incontestable du trafic de fret international.

Gare Centrale de Santa Maria

Entreprises présentes à Santa Maria

-en cours-

Locales

Nationale

Éducation

Universités


University of Santa Maria


Artdetail.gif Article détaillé : University of Santa Maria

logo de l'USM


Ancienne et prestigieuse université simlandaise, the University of Santa Maria est une université privée d'enseignement et de recherche d'excellence, elle fait partie de la prestigieuse Clay Union (avec en autre l'Université de Mercentille), et participe dans le programme national des Universités simlandaises. Référence de l'enseignement et de la recherche elle est mondialement réputée et est l'une des plus internationale des universités du pays. Dispensant ses cours en anglais au travers de 12 colleges et écoles supérieures, elle accueille chaque année plus de 20 000 étudiants sur son campus néogothique d'une homogénéité remarquable.


Papaya State University


Artdetail.gif Article détaillé : Papaya State University

logo de l'UP


L'Université d'État de Papaya (UP) est également présente à Santa Maria au travers de son campus à St Michael. Université Publique, elle reste l'un des meilleurs établissements simlandais et une référence nationale en matière d'enseignement supérieur. Elle est affiliée à l'Université Nationale de Simland comme établissement de l'État de Papaya.

Royal College of Mercent


Artdetail.gif Article détaillé : Royal College of Mercent

en cours

Enseignement Secondaire


en cours

Sécurité

Santé

La ville de Santa Maria présente de nombreuses infrastructures médicales publiques et privées renforcées par la présence de nombreux chercheurs en biologie, santé, pharmacologie, radiochimie...
L'ensemble des hôpitaux de la ville contribuent aux programmes de recherches universitaires de grande envergure, bien que dans les faits le Santa Maria General Hospital (SMGH) et le Papaya Medical Center (PMC) (qui sont les deux hôpitaux universitaires) sont les principaux acteurs et bénéficiaires des crédits de recherches.
La présence de nombreux plus petits hôpitaux et cliniques permet en outre de soigner la population au plus proche de leurs lieux de vie et de leurs activités quotidiennes.

Santa Maria General Hospital


SantaMariaGeneralHospital.png


Le Santa Maria General Hospital (SMGH) est l'un des plus anciens hôpital de la ville. Héritier direct de l'hôpital royal militaire, il est aujourd'hui le plus important hôpital universitaire et un centre de recherche biomédical d'envergure mondiale rattaché à l'école de Médecine de l'USM. Le programme de recherche du SMGH est actuellement l'un des plus important au monde avec plus de 400 millions de dollars, et l'hôpital est classé top 3 dans les classement nationaux.
Le programme d'imagerie pour la santé de l'hôpital a en outre été l'un des pionniers dans l'utilisation et la démocratisation des technique de tomographie par émissions de positron et continue aujourd'hui à étudier de près le phénomène de Cerenkov en fluorescence. D'autres travaux d’ingénieurie moléculaire et macromoléculaire vise à comprendre la réactivité et la résolution de problèmes dans les macromolécules du vivant.

Papaya Medical Center


PapayaMedicalCenter.png


Le Papaya Medical Center est le deuxième plus important hôpital universitaire de Santa Maria. Beaucoup plus récent, il a été fondé en 2003 lors de l'incorporation du Mercent à Simland, et a bénéficié d'investissements colossaux mis en œuvre par l'État de Papaya lors de la fondation de la Papaya State University.
Plus généraliste que le SMGH, le PMC est un hôpital public géré en partenariat avec l'Université d'État et le Gouvernement de Papaya. A terme, le PMC voudrait se doter d'un service de Cardiologie de premier plan.

Il est a noté que si sa fondation est relativement récente, le PMC bénéficie des échanges de titulaires avec les autres établissements universitaires de l'Université d'État de Papaya ainsi qu'un large réseau de laboratoires de recherches à travers tout l'État. En outre il existe des accords de coopération entre l'USM et la Papaya State University garantissant un échange de compétences avec le SMGH.

Sports

Clubs

  • Les Wizards de Santa Maria, franchise professionnelle ABS de basket, ils prennent part à la Waren Pro League 2011
  • Le FC Santa Maria, équipe professionnelle de football inscrite à la 7ème saison de la FSF
  • Le Stade Marianais, équipe professionnelle de rugby à 15
  • Le Stade Universitaire Marianais, la fédération des associations sportives universitaires de Santa Maria


Enceintes sportives

  • Le SantaMaria-Creson Tennis Center, un stade de tennis inscrit par la Fédération Simlandaise de Tennis aux tournois ATP, le court central a une capacité de 17 600 places
  • La salle omnisports universitaire, dépendante de la faculté des sports (USM1) et des associations sportives universitaires de Santa Maria
  • L'Arena des Wizards, une salle de 18 540 places assises
  • Le Stade Jean Velle, un stade de football de 38 419 places assises


Données Politiques

Le maire actuel est L. Angelus (USC). La ville de Santa Maria est considérée comme un bastion centriste depuis 1968, date de l'incorporation à la Nation de Simland. Il n'est pas rare d'observer des score supérieurs à 40% dés le premier tour. Néanmoins, il n'est pas à négliger les 25% qui reviennent habituellement à la droite libérale, les 20% des écologistes, et les 15% revenant aux socialistes.

Dans les arrondissements de l'est de la ville (1,2,3), on observe un décalage important avec le score global, Il arrive que localement la droite libérale soit en tête des suffrages, talonnée par les centristes. A contrario dans les arrondissements 7, 8 et 9, la plus grande part des voix reviennent aux socialistes au niveau des quartiers plus modestes situés au nord de Santa Maria. C'est dans les arrondissements 4,5 et 6 que le vote centriste se retrouve le plus facilement, leur poids démographique suffit à effacer les tendances relevés dans les autres arrondissements.

Élections Présidentielles


Premier tour des présidentielles d'octobre 2010

Selon les chiffres publiés par la mairie le 25 octobre 2010, la répartition des voix au premier tour s'est effectuée selon le tableau suivant :

Lieu Jardas Alex Lews Gerald Golay
Arrondissement 1 47,8% 46,8% 5,4%
Arrondissement 2 47,3% 48,5% 4,2%
Arrondissement 3 53,4% 39,9% 6,7%
Arrondissement 4 64,9% 27,1% 8%
Arrondissement 5 68,1% 27,6% 4,3%
Arrondissement 6 62% 31,5% 6,5%
Arrondissement 7 57,7% 33,3% 9%
Arrondissement 8 54,2% 34,8% 11%
Arrondissement 9 56,8% 32,7% 10,2%
Ville complète 56,9% 35,8% 7,3%

Sur la base de 436 789 votants, dont 24 365 votes blancs. Le 25 octobre, l'équipe de campagne de Jardas annonce que le 26, Jardas et son colistier Magellan se rendront dans le Grand Sud pour la deuxième fois pendant cette campagne, en passant d'abord par Tarbonne (à l'est du Grand sud), puis à santa Maria.

Transports


A proximité de l'une des plus grande mégapole de Simland, la ville bénéficie d'un important accès aux transports régionaux de tout types. Sa politique de transports en commun lui permet de plus de proposer un réseau dense au centre ville.

Aéroportuaire


Artdetail.gif Article détaillé : Aéroport de Santa Maria

Tour de Contrôle


Lancé dans le but de faciliter l'accueil des touristes étrangers, pour désengorger les transports férroviaires à destination des villes aéroportuaires du Grand Sud, mais aussi pour répondre aux impératifs financiers du monde du tertiaire en plein boom, l'aéroport de Santa Maria est situé au nord de la ville, à la jonction entre l'une des voies rapides municipales et l'autoroute A3.

C'est l'un des plus gros employeur de la ville, et un aéroport très fréquenté de la Nation. En particulier pendant les saisons chaudes où le trafic s'intensifie.

Portuaire


Artdetail.gif Article détaillé : Port Régional de Santa Maria

Bassin de plaisance

Principalement industriel, le port est aussi un port de transport, et accueille chaque année de nombreux bateaux de croisières. C'est aussi un port de loisir, de nombreux bateaux de taille petite et moyenne privés sont stationnés dans le vieux port et dans le bassin de plaisance du site de Cresson.

Autoroutier


Artdetail.gif Article détaillé : A3

L'autoroute A3 est l'une des routes les plus importantes de Simland, elle est de fait stratégique pour la ville. Elle lui permet d'être reliée aux autres grandes villes côtières de Simland, mais aussi à d'autres villes de grande importance : l'ancienne Capitale Fédérale New Amsterdam, et la Nouvelle Capitale Fédérale Utopia.

Elle permet par ailleurs aux touristes simlandais de se rendre en voiture l'été dans les stations balnéaires du Grand Sud, et notamment à Santa Maria. L'autoroute A3 est directement relié au réseau routier de la ville et en particulier au niveau de l'Aéroport où elle permet d'accéder aux boulevards périphériques ou au parking de l'aéroport.

Périphérique de Santa Maria

A l'origine du "Périf" de la ville, la municipalité avait déjà aménagé une rocade entre Santa Maria - plage et les quartiers résidentiels de l'est de la ville. Cet aménagement avait permis notamment le désengorgement d'une partie du Boulevard de la Promenade de l'université à l'esplanade du palais des congrès.
Cependant avec l'extraordinaire croissance démographique de Santa Maria, l'établissement de nouveaux quartiers résidentiels vers l'ouest, et l'expansion du CBD de la ville, il était devenu extrêmement difficile de traverser Santa Maria sans être rapidement confronté à de multiples embouteillages. Fort de ce constat, les équipes d'urbanisme et de transport de la ville ont lancé 2 grands chantiers, le premier la réhabilitation des lignes de métro, et le deuxième la construction d'une voie rapide de contournement urbain en prolongement de la rocade est. Ce chantier pharaonique a duré presque 10 ans et a coûté plusieurs centaines de millions de simflouzes, mais cet investissement était nécessaire.
Les derniers ajustements du périf ont été achevé en septembre 2010. Long de plusieurs kilomètres, la voie de contournement de Santa Maria est en forme d'arc de cercle autour de la ville, il sert à présent plus ou moins de limite intramuros. Salué par tous les marianais, il est aujourd'hui le symbole de la fluidité du trafic, il permet de rallier des points éloignés de la ville dans des temps qui semblaient dans le passé impensable.
Sa mission est de plus double, il permet de faire la jonction avec l'autoroute A3 et les autres nationales, il dispose donc d'un rôle d'aiguillage qui facilite les transports de tout type.

Métro


Artdetail.gif Article détaillé : Métro Marianais

Le réseau de métro de Santa Maria est aujourd'hui le transport en commun le plus utilisé de la ville, il est exploité par la RATM. C'est l'un des réseaux les plus denses du pays. Selon les sondages et les tests réalisés, c'est le moyen de transport le plus rapide.


Galerie d'images




Voir aussi




CommMercentlogoMed.png <span; style="font-weight: ; font-size: 1.0em; color: #ffffff ">Commonwealth of Mercent</span> CommMercentlogoMed.png
Politique

Chancelier SuprêmeSurintendant Article classé OrGouvernementSupreme Court
Magisterium

Mercentille Article classé OrSanta Maria Article classé Or
Commonwealth

Transport for MercentPolice du MercentBank of Mercent
LightCoatofArmsofTheKingdomofMercent.png


LogoTransportForMercentPetit.png <span; style="font-weight: ; font-size: 1.0em; color: #ffffff ">Transports du Mercent</span> LogoTransportForMercentPetit.png
Gare
Mercentille - King George VI Article classé OrSanta Maria - Central Station Article classé Or
Aéroports
Mercentille - William J. Clinton InternationalAéroport International de Santa Maria
Ports
Portheaven HarbourPort International de Santa Maria
TransportforMercentLogo.png


Villes de Papaya Papayadrapeau.jpg
Capitale : Utopia

Capitales des Etats : Sun City (Comores) Utopia (Apach et capitale fédérale) Ramur City (Grand Sud) Las Islas Carlottas (Picaros)
Villes des Comores : Santa Maria Vales
Villes des Apach : Cap Ten Mangrova Ykylele
Villes du Grand Sud : Almadraba Amache Picha-ak Aveiro Barcevilla Derry Paisa Saint-FaustinSan Krypt [[]]
Villes de Picaros : Port Tranquille