Fédération de Simland

Un article de WikiSimland 3.0.
(Redirigé depuis Simland)
Aller à : navigation, rechercher
Fédération de Simland (sd)
Drapeau de la Nation de Simland.jpg
Drapeau de Simland
Sceau Fed Simland.png
Armoiries/Grand Sceau
de Simland
Carte Simland Wiki.png
Devise Nationale «Quand nos villes
se rejoignent
»
Hymne National Sans titre
Administration
Forme de l'État République
constitutionnelle
présidentielle fédérale
Président
Vice-Président
Sim Hurban
Yu Langlay
Langue officielle
Langue régionale
Français
Anglais, Espagnol,
Hollandais, Russe
Capitale Utopia
42°20'21.2"N 171°04'46.5"W
Géographique
Plus grande ville Omega ville historique
Villes importantes New Amsterdam
Ckrystahal
Medrean City
Campton
Vales
Superficie 4 186 104 km²
Fuseaux Horaire UTC -12 heure d'hiver
UTC -11 heure d'été
Histoire
Formation 26 décembre 2003
Démographie
Gentilé Simlandais(e)
Population 132 596 830 habitants
LCN juillet 2017
Densité 31,67 habitants au km²
Économie
PIB nominal ... milliards USD
PIB par hab ... USD
IDH ... (très élevé)
Gini ... (très élevé)
Monnaie Simléon
Divers
Code ISO 3161-2 SIM
Domaine internet .sd
Indicatif
téléphonique
+17
Forums Simland

Le Simland, en forme longue la Fédération de Simland est une micro-nation virtuelle de l'hémisphère nord située dans ce qui est normalement le Détroit de Béring. La masse terrestre sur laquelle le Simland se trouve a pour nom sous-continent simlandais ou encore Béringie. En plus du sous-continent, le Simland comprend également divers dépendances, les Îles Coconuts et de Wrangler ainsi que les archipels Ykelele et Hirohito.

Le Simland est entouré de la Russie à l'ouest et des États-Unis à l'est et est bordé de l'océan arctique au nord et pacifique au sud. Les formations montagneuses provoquées par la collision du sous-continent avec les plaques eurasiennes et américaines forment des frontières naturelles.

Terre peuplée par les simérindiens depuis la dernière glaciation, le Simland voit apparaître des civilisations comme les Mayens dans le nord ou les Astydcaves et les Simtèques dans le sud. Ce sont les espagnols et les français qui découvrent le sous-continent. Le Simland a été une terre de colonisation où 5 puissances européennes se sont affrontées, à savoir l'Espagne, la France, l'Angleterre, la Hollande et la Russie. La décolonisation s'achève à la fin de XXe siècle et voit l'émergence d'un état fédéral. Le 26 décembre 2003, la Fédération de Simland est actée.

Le Simland est une démocratie libérale à régime présidentiel. Le pays siège à l'ONU et fait parti de différente organisation internationale et développe principalement ses relations à vocation neutre entre la Russie et les États-Unis et plus affirmées avec ces voisins du pacifique. L'Économie de type libérale en générale, mais a de forte disparité selon les états. La langue officielle est le français et le simléon sa monnaie. La capitale fédérale est Utopia, située en Apach dans l'état de Papaya. Sa population est estimé à 132 millions d'habitants en 2017 selon les statistiques de La Cartographie Nationale et est surtout concentrée dans les états du sud du pays.

Résumé condensé

Peuplé depuis plus de 40 000 ans par les simérindiens, le sous-continent simlandais est alors, avant la colonisation, le foyer de plusieurs sociétés organisées, complexes et développées comme l'Empire Mayen au nord ou le royaume astydcave et l'Empire Simtèque au sud. Le sous-continent a été visité de manière sporadique, notamment par des soldats mongols venus d'Hirohito au XIIIe siècle ou encore chinois au XVe siècle, puis par des marins français et espagnols au XVIe siècle. C'est à partir de 1570 que les européens prennent pieds sur le sous-continent simlandais avec la capture de la capitale de l'Empire Simtèque, Huey Altepelt qui deviendra Alianza, par les espagnols. Cette date est généralement admise par les historiens simlandais quant au début de la colonisation du Simland. Celle-ci est néanmoins contestée par certains historiens puisque selon plusieurs sources, la ville de Campton dans l'état du Queens aurait été fondée par les français en 1545 sous le nom de Nouvelle Angoulême. La colonie espagnole, la Simérindie, s'étend rapidement. Les simtèques sont anéantis en 1577. La future capitale fédérale, Utopia, est fondée en 1592 par les espagnols. Les britanniques entrent très vite dans la course à la colonisation avec la capture de la colonie espagnole d'Alianza qui devient Ramur Town en 1604. New Amsterdam est fondée en 1620 par les hollandais et les peuplades simérindiennes ne font pas le poids face aux puissances européennes. Les russes pénètrent le territoire simlandais en 1716 par la Méridionie. Le XVIIIe siècle voit les diverses colonies européennes s'étendre rapidement jusqu'à englober la totalité du sous-continent à la fin de celui-ci, mais voit aussi la naissance des premières agitations indépendantistes. En effet la Simérindie implose sous l'effet d'une guerre civile et céda à la Confédération papaïotte en 1794. Le XIXe siècle est tout aussi mouvementé par les différents troubles qui agitent les colonies. En 1820, la Colonie Française Méridionale devient le Simland Méridional en accédant à l'indépendance. En 1821 c'est au tour du Mercent français de devenir autonome. La colonie espagnole d'Azaleas accède à l'indépendance en 1890.

Détail sur les autres colonies à compléter
La suite du résumé est volontairement flou niveau date car ça reste à déterminer

Le XXe siècle est le théâtre des deux conflits majeurs de l'Histoire. C'est la Seconde Guerre mondiale qui laissa la plus grosse trace dans le paysage simlandais. En effet les différentes entités politiques simlandaises étaient sous influence de l'Axe ou des Alliés. C'est l'Empire Méridional qui déclenche le conflit sur le territoire simlandais avec l'invasion du Midland et de la Confédération papaïotte. La guerre se termina avec la bataille de Westfield dans l'Empire Méridional.
Les différents états et colonies sont affaiblis et la guerre froide se profile à la suite du 2e conflit. Sentant la pression et l'ingérence de plus en plus visible des deux puissances victorieuses de l'après-guerre que sont les États-Unis et l'URSS, une majeure partie des chefs d'états et de gouvernements se réunissent à à déterminer afin d'y appliquer une décision commune. En résulte l'annonce d'une neutralité en stipulant qu'aucun état ayant assisté au sommet n'intégrera ni l'OTAN ni le Pacte de Varsovie. Un second sommet est organiser en date à déterminer afin d'y étendre les relations diplomatiques des états simlandais. Celui-ci se termine avec la création de l'espace simlandais, alliance économique et politique visant à garantir une certaine stabilité.
La chute de l'URSS en 1991 permet aux nouveaux états du Thoulak et du Middle West de se rapprocher officiellement et plus sérieusement des autres états simlandais et signe la fin de la décolonisation du sous-continent simlandais. Un troisième sommet a lieu à à déterminer où il est fait mention pour la première fois officiellement d'un pays unique sur le sous-continent simlandais. C'est le diplomate comoriens Djay qui en fait l'annonce. Ce sommet est pour beaucoup d'historien le point de départ de la construction d'un état simlandais à proprement parlé.

Le 26 décembre 2003 est signé, à New Amsterdam dans l'état du Queens, le Traité d'unification du Simland par l'ensemble des chefs d'états simlandais, fondant ainsi la Fédération de Simland. Le 26 décembre est depuis le jour de la fête nationale simlandaise, premier jour férié fédéral. Le Simland devient un état fédéral dirigé par un président élu au six mois par la voie d'un système de grands électeurs. Quant aux anciens chefs d'états, il deviennent des gouverneurs élus pour une année.

Depuis l'unification, le pays a traversé un âge d'or où tout était à construire et est resté stable politiquement. Ce n'est qu'à partir de 2010 que l'instabilité gagne du terrain. Le mandat Maël de l'été 2011 développa une réforme territoriale qui pris la forme de ce que les simlandais appellent la régionalisation. Celle-ci a pour but de fusionner des états entre eux et deviennent alors des régions simlandaises. Cette réforme s'explique par un nombre de nouveaux membres en chute libre, d'un espace géographique inégalement occupé et à un grand nombre de poste de gouverneur à combler. Cette réforme ne fit qu'amplifier l'instabilité dans certaine partie du Simland, affaiblissant alors le pouvoir central et fut renforcée par des mandats présidentiels successifs pauvres et absents. C'est durant ce chaos politique que la guerre de Génésie eut lieu sous le mandat Fololilalimb au début de l'été 2012. L'arrivée du mandat par intérim Métri au même été, le Simland opte par voie référendaire d'un système confédéral où les états sont souverains dans tous les domaines. Le Simland est dirigé alors par le Conseil des États. Cette période est controversée selon les points de vues des historiens. Elle donna néanmoins un petit regain de stabilité et permit par contre le développement de spécificité propre aux états. La confédération prit fin le 29 décembre 2012 sous le mandat Halotime. Il faudra attendre le mandat Lews I et l'adoption fin 2013 de la 4e constitution du Simland pour que stabilité s'installe de nouveau.

Depuis 2014-15, le pays fait face à ce que les simlandais nomment crise existentielle. Le forum sur lequel la micro-nation est hébergée est vieillissant, s’apprête mal aux mises à jours et est sujet à divers bugs. Les plus importants étant ceux du 14 novembre 2013 et du 14 mai 2017, effaçant des milliers de messages. Le pouvoir central est aussi victime d'une opposition féroce sur beaucoup de domaine, d'un manque de participation de la part des simlandais alors que ces derniers demandent de l'activité du gouvernement fédéral et le climat social jouit d'un certain laxisme judiciaire et administratif. Ces crises sont aussi provoquées par le manque de renouvellement des membres et de la mentalité générale de la communauté. Depuis le mandat Gwench, un vent de réforme et de recalibrage des fondamentaux souffle sur les différents président simlandais avec plus ou moins de succès, mais toujours avec de vives protestations. La crise existentielle durant le mandat Diozzo fut le théâtre de joutes verbales et de remises en questions intenses, allant jusqu'à inspirer Sim Hurban dans son optique de devenir président et de réformer le Simland et son concept en tant que communauté virtuelle.

Histoire

Artdetail.gif Article détaillé : Histoire de Simland

Peuplé depuis des millénaires par des peuplades présimlandiennes qui érigèrent des civilisations étonnantes comme celles des Simtèques ou des Mayens, le continent simlandais rencontra pour la première fois l'Europe lorsque Francisco de Orellana, conquistador espagnol, y débarqua en 1542. Le Sud fut rapidement conquis par les Espagnols (Simérindie), alors que les Anglais s'invitèrent bientôt le long des côtes du Queens, puis les Français (Génésie), les Néerlandais (Simland Méridional), et quelques groupes divers d'aventuriers européens. Conçu comme une île dont on ne connaissait que le rivage Sud, le continent fut peuplé au Nord au XVIIIè siècle par des Néerlandais (principauté d'Oulatar) et par des Russes, conduits par Vitus Béring qui montra qu'il s'agissait d'un isthme entre Asie et Amérique. À l'instar des États-Unis, Simland entra dans l'ère de la liberté en 1776 avec l'indépendance de New Amsterdam, mais il faudra attendre les années 1960 pour que le continent soit entièrement décolonisé. La Révolution industrielle permit à Simland d'émerger comme une puissance économique de premier plan, notamment grâce aux ressources minières (en Hudson), qui attirèrent de nombreux colons anglo-saxons. Au XXème siècle, la découverte de pétrole dans le Grand Nord et au Thoulak permit à Simland de rester en tête des pays industrialisés, alors que le Sud se spécialisait dans la finance (Sun City, Ramur City). Le pays n'en fut longtemps pas un et les divers États se sont affrontés durant les guerres du XIXème et du XXème siècle, notamment la Seconde Guerre mondiale. Conquise à petits pas à partir du XIXè siècle (Union douanière simlandaise), l'unification du pays ne se fit qu'en 2003, après l'appel lancé par Djay. Désormais, Simland est une république fédérale membre du G20 et de l'ONU, et de multiples présidents se sont succédés. Les grands travaux furent accomplis sous Djay (2004), l'introduction d'une monnaie eut lieu en 2006 et la création du WikiSimland en 2007. Depuis 2009, le pays souffre d'une crise à la fois économique et politique grave.

Politique

Simland est une fédération à régime présidentiel. Contrairement à la définition couramment admise de la démocratie toutefois, Simland ne possède pas de système législatif distinct du pouvoir exécutif, même si un bâtiment est dédié à une Assemblée fédérale sans pouvoir.

L'organisation de Simland se base sur la Constitution qui est le document officiel de plus forte valeur ; elle a été rédigée pour la première fois en 2005 et ne peut être modifiée sans l'accord unanime du gouvernement et de l'Administration, qui veille au respect de celle-ci.

Le droit de vote est accordé à tous les citoyens dès l'obtention de la majorité, c'est-à-dire au bout de 21 jours de présence et de 100 messages postés sur les forums. Les élections présidentielles ont lieu tous les 6 mois, il s'agit d'un rituel important dans la vie politique simlandaise car le président jouit du pouvoir le plus important dans la nation et doit donner son accord pour tous les projets gouvernementaux.

Le pouvoir judiciaire a été séparé de l'exécutif sous le mandat Max en 2008, il est mis en œuvre par l'action du Juge fédéral qui dispose du pouvoir de juger les affaires plus ou moins graves et d'organiser des procès publics sur le Chat. Le maintien de l'ordre est assuré par des forces de Police gérées par le Ministère de l'Intérieur.

La vie politique a initié la création de partis. Démocratie pluraliste reconnaissant la liberté d'expression, Simland connaît de multiples courants de pensée politique, qu'ils soient libéraux (UDL), écologistes (MES), socialistes (PSS) ou centristes (USC). Les États du sud et de l'ouest sont réputés plus à droite que ceux du nord et de l'est, de tradition ouvrière.

Géographie

Le territoire national s'étend sur une superficie de plus de 4 millions de km², ce qui place Simland à la 7è position mondiale en termes de surface (derrière l'Australie), et son territoire s'étend de la Baie du Grand Sud à l'Océan Glacial Arctique.

Simland utilise le fuseau horaire GMT-11 (12 heures de décalage avec Paris.)

États

Artdetail.gif Article détaillé : États de Simland

La Fédération de Simland a d'abord été composée de 13 États, puis de 17. En 2010, Whyalla et Uluru fusionnent et deviennent l'Hudson, Simland est alors composé de 16 états jusqu'au mandat Maël où ils sont "regroupés" et deviennent des régions (par exemple, Grand Nord, Mao, Middle West ont été régionalisés ensemble et sont devenus le Lewsland). Les Régions ont chacune leur gouvernement local, dirigé par un Gouverneur élu par les maires de la Région.

Les États sont en partie issus des anciennes colonies, mais un redécoupage complet a été effectué en 2004 sur des critères géographiques et culturels. Le nombre d'États s'est accru, passant de 13 à 17 lors de la carte v.2 ; certains ont même évoqué la création d'un 18è État d'outre-mer, proposition qui a été pour l'instant rejetée. De même, les pouvoirs des gouverneurs se sont progressivement accrus (certains États ne disposaient pas de forum dédié au début et étaient plus ou moins administrés par le pouvoir central.)


Notes et références

  1. Version couramment admise de l'Histoire de Simland non officialisée.


Universitelogo.gif Université de Simland Universitelogo.gif
Pour une aide détaillée pour comprendre les mécanismes de base de Simland, voir l'article Aide:Simland.